J’ai enfin obtenu le platine du second volet des aventures de Sebastian Castellanos ! Il faut dire qu’avec la dernière mise à jour, c’est devenu très facile…

Avant-propos

Je vous conseille de lire mes différents guides si vous tentez vous aussi d’obtenir ce trophée platine :

Je les ai récemment modifié suite à la mise à jour du jeu.

Les débuts

Lorsque j’ai commencé The Evil Within 2, en 2017, j’avais pour projet de faire un guide, comme pour le premier épisode et ses 3 DLC. Les trophées ne sont pas spécialement difficiles à obtenir, le plus compliqué restant les collectibles. C’est d’autant plus dur qu’il n’y a pas de sélection de chapitres, du coup si vous en oubliez, vous devez recommencer une NG+ (pour conserver ceux déjà ramassés).

A la fin de ma première partie en Survie, il me manquait quelques clés de casiers (celles qu’on obtient en cassant des statues). Il fallait également que j’améliore mes armes et mes compétences à fond, chose qu’il n’est pas possible de faire en une seule partie. Du coup j’ai relancé une NG+ en mode détente pour ces quelques trophées.

Encore une fois n’hésitez pas à consulter mes guides et notamment les cartes de collectibles, plus utiles qu’une description parfois.

Ce qu’il me manquait…

La mise à jour d’halloween a ajouté le mode Akumu et aussi des options d’invincibilité, d’endurance et de super-force ! Avant cette mise à jour il me restait quelques trophées à obtenir :

  • Droit dans les veines : vous avez complètement amélioré toutes les aptitudes.
  • La mort vient du ciel : vous avez tué au moins 2 ennemis en même temps grâce à un lustre. (Ch. 9)
  • Ils n’avaient aucune chance : vous avez complètement amélioré toutes les armes.
  • Serrurier : vous avez ouvert tous les casiers.
  • 44 fillette : vous avez piétiné et tué 15 ennemis tombés au sol.
  • Contre toute attente : vous avez terminé le jeu en difficulté Cauchemar ou supérieure.
  • Vous en redemandez… Encore : vous avez terminé le jeu en mode Classique.
  • Arsenal ambulant : vous avez acquis toutes les armes normales.

J’aurai pu obtenir sans problèmes les 6 premiers trophées de la liste, avant cette mise à jour. J’avais d’ailleurs commencé une Nouvelle Partie+ en mode détente (voir paragraphe précédent) pour finir d’améliorer mes compétences, mes armes, etc. Après ça, il fallait encore que je termine le jeu en mode cauchemar et une autre fois en mode classique… en théorie.

Il faut savoir qu’on ne peut pas faire de NG+ dans une difficulté si on a pas terminé le jeu une première fois dans cette même difficulté. Du coup je n’aurai pas pu avoir le trophée « Arsenal ambulant » (la dernière arme, le coup de poing américain, s’obtient en terminant le mode classique) car il faut avoir toutes les armes sur la même partie (= même emplacement de sauvegarde).

J’aurai par conséquent du finir le mode classique en chopant toutes les armes au passage. Et comme certaines sont assez difficiles à obtenir (comprenez par là qu’il y a beaucoup d’ennemis), je ne le sentais pas vraiment (question de temps). Pourtant j’avais terminé le premier en mode Akumu… mais là je n’avais plus l’envie.

Mise à jour motivante

Je dois avouer que cette mise à jour m’a vraiment motivé. J’ai donc avancé un peu dans ma NG+ pour choper les 4 premiers trophées. J’ai ensuite lancé le jeu en mode classique. Dans ce mode vous n’avez le droit qu’à 7 sauvegardes. Comme on ne peut quasiment jamais mourir (faites attention sur les morts pré-déterminées par le jeu comme lorsque vous circulez dans le labyrinthe juste avant le combat contre Stefano), j’avais décidé de faire une sauvegarde tous les 3/4 chapitres.

J’ai donc fait la première au milieu du chapitre 3, quand j’avais notamment récupérer quelques armes. Ensuite j’ai poursuivi ma route jusqu’au milieu du chapitre 7. Dans celui-ci vous devez détruire deux peintures de Stefano. C’est assez simple d’ailleurs… mais lorsque j’ai voulu détruire la seconde, le jeu a planté, retour sur l’écran d’accueil de la PS4. Plus de 2 heures de jeu perdu… Pour le coup ça m’a foutu un coup au moral. Je n’ai pas un temps de jeu illimité (travail, famille, etc.) alors quand je perds autant d’heures, ça me fait bien suer ! Le pire c’est qu’après coup je me suis rappelé que le jeu avait déjà planté à cet endroit précis dans ma première partie (sauf que là j’avais une sauvegarde récente)…

La bonne résolution !

La nouvelle année commença et avec elle un regain de motivation ! J’ai donc repris ma partie « Classique » au chapitre 3. J’ai continué jusqu’au début du chapitre 6 et j’ai fait une sauvegarde :). Voici d’ailleurs où j’ai fait mes sauvegardes :

  • Chapitre 3 : après avoir récupérer l’arbalète, le pistolet silencieux, le fusil à canon scié et le fusil de précision
  • Chapitre 6 : après avoir regarder les deux peintures devant l’opéra et avant de les détruire
  • Chapitre 11 : dans la planque de Torres
  • Chapitre 13 : au début du chapitre
  • Chapitre 15 : au début

Concernant le trophée « 44 fillette », j’ai attendu d’avoir le fusil à pompe et je procédais ainsi : je désactivais la super-force (menu options), et je tirais un coup de fusil à pompe sur les ennemis classiques, je courais vers eux et appuyais sur pour les piétiner, une fois au sol. J’ai réitéré l’opération jusqu’à obtention du trophée. Par contre j’ai eu le trophée sans en faire 15, c’est comme si, le nombre de piétinement réalisés était cumulé sur toutes les parties même celles qui ne sont pas NG+. Par la suite j’ai réactivé la super-force jusqu’à la fin du jeu.

Enfin !

J’ai poursuivi le jeu et je n’ai eu aucun autre plantage. En le terminant en difficulté classique (5h30 environ), j’ai obtenu les deux derniers trophées liés à la difficulté ! Il faut savoir que pour le trophée « Arsenal Ambulant » vous devez attendre d’être au début du chapitre 3 pour obtenir les armes débloquées en fin de partie (le Magnum, et le coup de point américain). J’ai donc relancé une NG+ en mode détente jusqu’au chapitre 3 pour obtenir ce dernier trophée et le platine !

Comme annoncé lors de mon bilan de fin 2018, j’essaie de terminer mes jeux en cours avant d’en commencer des nouveaux. D’autant que Kingdom Hearts III pointe le bout de son nez méchamment.

Cet article vous a plu ? Soyez sympa et partagez-le :)
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
1Share on Tumblr
Tumblr
0Email this to someone
email
Print this page
Print

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.