Dans cet édito j’ai voulu faire le lien entre la persévérance et l’acharnement et les jeux-vidéo, plus spécifiquement sur les trophées…

Persévérance ou acharnement ?

Si vous consultez ma liste de trophées, vous constaterez que j’ai beaucoup (trop ?) de liste de trophées à 100%. Avec un taux de complétion proche des 91% pour 183 jeux complétés (sur 222), mon profil traduit ce qu’est pour moi la persévérance mais aussi parfois l’acharnement.

Certain(e)s ne comprennent pas comment on peut s’intéresser aux trophées, au petit son de satisfaction quand un trophée platine tombe ou le dernier d’une liste… surtout lorsque cela fait (bien trop ?) longtemps qu’on essaie de le débloquer.

Selon moi entre la persévérance et l’acharnement il n’y a qu’un pas… que j’ai franchi de nombreuses pas.

En voulant terminer certains jeux, je me suis souvent dit « je suis persuadé que je peux avoir ce trophée ». Et puis le temps passe… 10 minutes, 1 heure, 5 heures… Parfois plus. Parfois aussi j’obtiens ledit trophée, et parfois non. Alors je me pose la question de savoir si je continue de m’acharner (là c’est le mot juste) ou si j’abandonne.

Ça m’arrive d’abandonner, c’est évident, et pour de nombreuses raisons.

Prenons le cas du jeu Twisted Metal sur PS3 : un excellent jeu, vraiment déjanté, sur lequel je me suis bien marré, surtout au début. Mais la quasi-totalité des trophées online sont bugués. A l’époque, j’ai tenté de réunir des joueurs sur les forums anglais, français, canadiens et j’en passe, pour tenter de décrocher ces fameux trophées. J’ai persévéré dans ma quête… jusqu’à finalement voir que personne n’était motivé (les trophées ne se débloquent que si on est l’hôte de la partie, il fallait donc répéter le processus avec tous les boosters)…

Du coup j’ai abandonné. Avec le recul, je me dis que j’ai bien fait, cela aura été une énorme perte de temps que tenter d’obtenir le platine. J’y avais aussi consacré beaucoup d’énergie… Depuis le jeu m’a dégoûté, surtout quand j’ai vu que les développeurs n’ont absolument rien fait pour corriger les problèmes …

J’ai également abandonné devant tous les défis combat des jeux Batman. Pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé de nombreuses fois… Je me suis rendu compte que ce n’était pour moi.

Mais il m’arrive aussi de persévérer pour obtenir un trophée… qu’il soit facile ou difficile. Effectivement on peut s’acharner sur des trophées juste parce qu’ils sont longs. Ce fut le cas de DriveClub que j’avais obtenu presque 2 semaines avant tout le monde. A l’époque je m’étais dit que je pouvais être le premier mondial à obtenir le trophée platine. J’aurai tellement été content. Il ne manquait qu’à atteindre le niveau 50 de pilote et atteindre le niveau 6 sur tous les types de distinction… J’ai répété inlassablement la même course (du drift) jusqu’à obtenir le platine le 6 octobre 2014… 50 minutes après le premier mondial… Je reste toutefois premier français.

Certain(e)s qui passeront lire cet article penseront peut-être que c’est complètement débile.Allez savoir si ça l’est ou non ? Pourquoi serait-ce plus débile que de déterminer à l’époque des anciennes consoles, un RPG à 100% (toutes les armes, toutes les matérias à fond, toutes les personnages au niveau 99, 1 chocobo de chaque couleur, une méga matéria pour chaque perso… par exemple dans FFVII) ?

D’autres vont confondre persévérance et acharnement avec « qualité du jeu ». Peut-on s’acharner sur les trophées d’un jeu complètement nul ? La réponse est bien évidemment oui… pour diverses raisons : les trophées sont simples mais longs, on souhaite être dans le classement, on veut compléter les objectifs que nous nous sommes fixés, et j’en passe…

Personnellement je ne force personne à obtenir les trophées d’un jeu… qui suis-je pour le faire d’ailleurs ? Mais quand j’en vois qui se permettent de critiquer le fait que l’on puisse s’acharner sur un trophée platine, ou un trophée, du coup, ça m’agace.

Vous avez dit objectifs ?

Pour finir je vais vous parler des mes objectifs : atteindre un niveau trophée égal ou supérieur à mon âge. Pour l’instant c’est réussi mais au fil des années cela va être de plus en plus difficile.

J’aimerai bien également atteindre 95% de complétion sur mes jeux et passer sous la barre des 500 au classement français.

Pour l’année 2018, je compte atteindre 150 trophées platine (j’en suis à 137) et plus de 8000 trophées et vu ce qu’il me reste à faire, je pense que je les atteindrai sans problème : Detroit Become Human, God of War, Far Cry 3 Classic Edition, Far Cry 5, Batman l’Ennemi Intérieur Saison 2, The Walking Dead Saison 3, Games of Thrones Saison 1, That’s You, Frantics, Oceanhorn…

J’ai longtemps hésité à terminer la chasse aux trophées en platinant de nouveau Burnout Paradise… mais finalement, non… je suis un acharné :)

Cet article vous a plu ? Soyez sympa et partagez-le :)
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
0Email this to someone
email

Laisser un commentaire sur cet article