Le prochain jeu de From Software (Dark Souls, Bloodborne), Sekiro Shadows Die Twice se montre un peu plus avec ce trailer de gameplay.

Sekiro Shadows Die Twice, depuis son annonce à l’E3, est l’un des jeux que j’attends patiemment. Même si j’ai fait l’impasse sur les Dark Souls (il n’est pas que je me fasse la trilogie un de ces jours), j’avais adoré Bloodborne !

Même si on remarque certaines mécaniques des Souls et de Bloodborne, on peut dire que le gameplay est assez différent. Finit les roulades et les parades au bouclier, il n’y a d’ailleurs pas de jauge d’endurance. Dans Sekiro, un système de posture a été adopté. A l’encontre d’un ennemi, vous êtes toujours sur votre garde. Vous devrez alors l’étourdir, via un contre, pour ensuite le tuer d’un seul coup de Katana.

Mais vous pouvez également tuer vos adversaires par surprise. L’infiltration et les stratégies d’assassins (déplacement furtifs accroupis, se cacher dans les feuillages, etc) sont clairement mises en avant dans cette vidéo. Et quoi de mieux qu’un grappin pour se déplacer furtivement de toit en toit voire même sur les arbres pour avoir une vue d’ensemble et prendre vos ennemis à revers.

L’autre grosse nouveauté concerne la résurrection. Dans Bloodborne par exemple, en cas de mort, vous reveniez dans le rêve du chasseur et deviez retrouver votre cadavre (parfois très éloigné) pour récupérer vos échos de sang et autres objets. Dans Sekiro, le jeu vous proposera de ressusciter de manière instantanée, là où vous étiez mort. De plus une fois ressuscité, vos ennemis vous tourneront le dos. Toutefois, vous ne pourrez revivre une seconde fois sans avoir tuer un ennemi. Même si ce mécanisme n’est pas totalement finalisé, il existera une jauge de résurrection qui devra être pleine pour revenir à la vie. Et vous devrez tuer des ennemis pour la remplir.

Le jeu s’annonce vraiment sympathique et j’envie les heureux chanceux ayant pu l’essayer au salon de Cologne. Rendez-vous en 2019 !

Cet article vous a plu ? Soyez sympa et partagez-le :)
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
0Email this to someone
email

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.