Cela fait 4 ans que les fans de simulation automobile l’attendent, reporté à maintes reprises le dernier opus de la saga Gran Turismo est dans les bacs depuis fin 2017. Ce jeu est-il à la hauteur de son attente, est-il si différent des autres opus ? Est-il équipé pour affronter la concurrence ? À travers ce test je vais tenter de voir si ce GT Sport sur PS4 de Polyphony Digital en a sous le capot.

En solo


Gran Turismo Sport possède divers modes variés, toutefois un brin classique, permettant aux joueurs de s’adonner à quelques courses solos, sans passer par le mode online.

Le mode Arcade permet de jouer à des courses simples, personnalisées, du contre-la-montre, de se lancer à des défis de dérapages, de jouer à deux ou bien de mettre votre casque (VR) afin de faire votre course dans ton salon en tapant les murs… Vous l’avez deviné, pas de mode carrière ou histoire dans cet épisode, on peut donc directement jouer et affronter un pote ou l’IA.

Mais pour conduire il vous faut une voiture, heureusement pas besoin de passer des heures à jouer, on gagne rapidement et régulièrement des voitures, et cela même dans les modes solo.

Le mode Campagne contient la fameuse Ecole de conduite, et oui pour conduire il vaut mieux posséder un permis. Ce n’est pas moins de 48 épreuves de permis qu’il faudra affronter pour atteindre les 100% et être le maître des bases de la conduite de ce GT Sport. Comme les autres opus, ces différentes épreuves vous rapportent des médailles d’or, argent ou bronze en fonction du temps réalisé, et également des « points ». Nous verrons ce système de points plus tard. Le mode campagne devrait donc vous occuper une grande partie du temps, à condition de vouloir obtenir l’or sur chacune des épreuves.

Cet épisode intègre également deux autres nouveautés, les modes Mission et Expérience du circuit : dans le premier il faudra par exemple renverser un maximum de plots, réaliser une épreuve de vitesse, ou bien faire une remontada de la dernière à la première place. Alors que dans le deuxième mode, vous pourrez vous familiariser avec chaque section d’un circuit avant de tenter la totale.

Une autre grosse nouveauté arrivée avec la mise à jour v1.10 (gratuite) du jeu, est le mode GT League. Ce mode « championnat » saura combler les nostalgiques de Gran Turismo, on retrouve des petites courses à réaliser telle que la Clubman ou Sunday Cup, du monotype en Clio ou des défis en traction avant uniquement.

Afin de pimenter un peu cela, quatre ligues sont disponibles : débutant, amateur, professionnel et endurance, encore de quoi augmenter la durée de vie du mode Campagne.

Vous avez dit rémunération ?

Le fameux système de points de Polyphony Digital est de récompenser le pilote à chaque victoire avec des crédits (virtuels), des points Miles et l’XP. Les Miles pourront être dépensés à votre guise dans les GTmarket pour acheter des voitures, des stickers, des tenues et autres goodies afin de customiser votre bagnole. Afin d’écouler tes crédits, direction la caverne du concessionnaire, plus de 150 bolides sont disponibles dans leur showroom, on retrouve vraiment de nombreux modèles classés par groupes : N, 4, 3, 1, B et Groupe X, ce qui peut engendrer pas mal de doublons.

L’XP évoluera en fonction des kilomètres parcourus, de tes victoires et permettra d’améliorer ton niveau général (50 maximum), pour le rang de pilote et de fair-play tout se passe dans le mode sport. 

Mode Sport (l’ex mode A-Spec)

Qui dit GT Sport, dit forcément un mode sport, Polyphony Digital nous propose un mode compétition totalement online, ou le pilote que vous êtes, pourra affronter des concurrents d’un niveau similaire et non pas uniquement des cadors du volant. Le seul point frustrant c’est qu’il faut être patient car les courses online sont organisées toutes les 20 minutes environ, ensuite il faut attendre que tous les pilotes rejoignent la course, puis vous devez visionnez une petite vidéo de la grille de départ, et enfin la course commence. Ok je suis médisant, pour patienter vous pouvez réaliser les phases de qualification afin notamment de se classer mais aussi d’apprivoiser la piste.

Deux concepts ont été introduits avec le mode GT Sport : le rang de pilote et le rang de fair-play. Alors quèsaco ? Ces deux termes sont utilisés ni plus ni moins que dans le système de matchmaking de ce mode sport. Comme à l’école, le rang de pilote est basé sur vos notes, et permet en théorie aux joueurs en ligne d’être sur la même pédale d’égalité. Plus vos performances sont bonnes, plus vous roulez vite et plus le classement des autres est nul et plus votre rang de pilote progressera rapidement (E, D, C, B, A et S).

Le rang de fair-play quant à lui, dépend de votre comportement en course, il faut éviter de faire la voiture bélier ou de jouer aux autos tamponneuses sinon vous tomberez (lors du matchmaking) contre le même type de joueur que vous. Qui plus est, vous n’aurez pas une bonne note.

Avant de se lancer dans le mode sport, il te faudra obligatoirement assister (encore comme à l’école) au cours de fair-play. De toute façons, les courses online ne sont pas accessibles avant !

Un dernier point intéressant est la participation aux deux championnats homologués par la Fédération Internationale de l’Automobile : le championnat constructeur où tu pourras choisir autre chose que ta voiturette de base et le championnat national afin de représenter au mieux ton pays.

Vous prendrez bien une tasse de thé dans mon salon

Pour ma part, je n’aime pas vraiment le mode salon. Ce mode online vous permet de jouer avec des potes, avec vos propres règles, sur le circuit que vous avez créé (ou crée par un ami), avec la voiture de votre choix et voilà. Certes vous pouvez passer un moment convivial mais à mon goût cela n’apporte rien de plus au jeu. Ce qui aurait été intéressant serait de pouvoir inviter directement un copain dans le mode sport.

De la photographie au tuning


Comme dans tous les Gran Turismo, les rediffusions des courses sont sublimes avec la possibilité de capturer des photos ingame mais également dans un décor réel ou plutôt des « Environnements ». GT Sport possède lui aussi son mode photo. Divers réglages sont donc disponibles : temps de pose, effets, exposition, ouverture, … et le rendu final, proche du photoréalisme, est plus que sublime.

Il faudra quand même un peu de place (9Go) sur ta console pour rajouter le pack « Environnements additionnels ». Enfin, si tu aimes les fonctionnalités de type « réseau social », pas de problème tu pourras partager ton œuvre artistique avec la communauté.

Depuis le menu personnel, vous avez accès à l’atelier. Il vous permet (moyennant des Miles pour certains paramètres), de modifier votre voiture : puissance, hauteur de caisse, répartition du freinage, etc … Grâce à l’éditeur de livrées, vous avez enfin la possibilité de créer des peintures personnalisées, ajouter des stickers, faire de la haute couture sur la combinaison du pilote, et peinturlurer votre casque.

Bref vous pouvez y passer des heures et mettre le tout en ligne afin de partager vos œuvres avec les autres joueurs. A l’inverse, la fonction découvrir vous permet de naviguer sur la toile de Polyphony Digital pour y télécharger des contenus gratuits pour votre voiture. Pratique quand vous n’avez pas envie de passer des heures à peindre votre caisse !

En conclusion

Ce que j’ai moins aimé

Pour sauvegarder votre progression, il vous faudra obligatoirement une connexion internet, et pour jouer en ligne un abonnement PS +. Normal me direz-vous pour un jeu axé sur le online. Là où c’est gênant, ce que sans connexion et/ou abonnement, vos temps dans les modes solos ne seront pas sauvegardés…

J’ai pu tester la version dématérialisée de GT Sport et non la version Blu-ray, et je suis encore surpris du temps de chargement de certains circuits, un peu long à mon goût.

Le nombre de circuits, 17 voire 40 avec les variantes, est assez décevant et pas (ou peu) de vrais circuits comme dans les précédentes versions, de plus les célèbres Deep Forest ou Trial Mountain ont disparu. Il faudra surement attendre des DLC (gratuit j’espère) afin de les voir réapparaître.

Pas de gestion des dégâts, les voitures restent nickel quoi qu’il arrive, c’est le carrossier qui va être content. C’est un peu dommage quand même, car la plupart des jeux concurrents en proposent aujourd’hui. C’est aussi une fonctionnalité demandé depuis le premier opus…

Il en va de même pour la météo, certes tu peux choisir tes créneaux horaires (matin, midi, soir, nuit, …) et certaines missions sont sur route humide, mais cela n’engendre aucune influence sur le comportement de la voiture.

Ce que j’ai bien aimé

Les musées virtuels retracent les vrais faits historiques de chaque constructeur vous permettant ainsi d’en connaitre un peu plus sur votre marque préférée. Un vrai plus pour les passionnés d’automobile.

La bande son est bien présente et ne couvre pas le bruit des voitures, on ressent bien la différence de sonorité entre les modèles des constructeurs.

Le graphisme des voitures est sublime, en vue interne comme externe, les véhicules sont reproduits dans les moindres détails.

Le gameplay est vraiment agréable à prendre en main, pas besoin je pense d’investir dans un volant – surtout pour le joueur occasionnel -, la manette est largement suffisante. Côté réglages, tout peut être activé/désactivé, ce qui permet au plus novice de pouvoir jouer sans trop se préoccuper des paramètres avancés.

Pour finir

Ce nouvel opus focalisé online saura convaincre les fans de sport automobiles. Gran Turismo Sport reste dans la lignée des grand GT, même si le nombre de voitures et de circuits est peu limité, les compétitions sous licence FIA apportent un réel plus à cet épisode sans délaisser le joueur solo, il ne manque que quelques ajouts (pluie, dégâts, voitures, …) pour être au top des simulations automobile… et pouvoir rivaliser avec la concurrence.

Test rédigé par KarlMax. Merci à Lulu Vroumette pour sa relecture.

Cet article vous a plu ? Soyez sympa et partagez-le :)
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on Tumblr
Tumblr
0Email this to someone
email
Print this page
Print

3 commentaires approuvés sur cet article

    1. Rémi - Ash admin -

      Salut, merci pour ton commentaire. Malheureusement je ne réalise pas de tests des exclus Xbox. Mon blog traite uniquement de jeux PlayStation. Alors parfois si certains guides de trophées peuvent coller aux jeux Xbox, tant mieux mais je ne compte pas changer ma ligne éditoriale. Tu trouveras d’autres sites très bien avec des tests complets de Forza.

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.