Grâce à Microïds j’ai eu la chance dinterviewer Philippe Dessoly et Pierre Adane, créateurs de Toki, dont le remake sortira le 6 juin.

Avant-propos

Vous ne les connaissez peut-être pas mais sachez que Philippe Dessoly et Pierre Adane sont (entre autre) les deux créateurs de Toki, le jeu sorti sur bornes d’arcades en 1989. Le premier est illustrateur et réputé pour ses dessins de Goldorak, Ulysse 31 ou encore Albator (voir ses travaux). Le second est un programmeur de renom ayant travaillé sur des jeux à succès (comme par exemple Toki ou Mr Nutz).

Toki HD est déjà sorti en novembre dernier sur Switch. A ce moment précis, aucun portage sur les autres consoles n’était prévu. Mais depuis peu, on sait que le jeu sortira également sur PS4, Xbox One et PC. Le 6 juin prochain pour être précis.

Toki fait partie de l’un des jeux ayant bercé mon enfance. Je suis donc ravi d’avoir eu l’opportunité d’interviewer ses créateurs par questions interposées.

Merci Phillipe, merci Pierre et merci Microids pour avoir rendu cette interview possible.

Interview

Pouvez-vous vous présenter chacun en quelques mots ?

– Philippe Dessoly (PhD) : Bonjour ! Je m’appelle Philippe Dessoly et je suis un illustrateur français évoluant dans l’univers du manga, des comics et du jeu vidéo. J’ai commencé ma carrière professionnelle en 1986 pour Ocean Software où je découvre notamment Toki. En 1992, je deviens freelance avec la création du jeu vidéo « Mr Nutz » et me revoilà aujourd’hui à travailler sur un jeu que j’affectionne particulièrement : Toki.

– Pierre Adane (PA) : Bonjour ! J’ai commencé à travailler dans le jeu vidéo en 1989 où j’ai posé mes mains sur un shoot’em up appelé « Illyade », édité par Ubisoft. Lorsqu’Ocean Software a fermé ses bureaux en France, j’ai décidé de suivre mes envies créatrices et de devenir créateur de jeu. J’ai notamment commencé à travailler sur Mr Nutz. Et je suis ravi de retrouver aujourd’hui Philippe pour échanger sur ce beau projet qu’est Toki.

Vous avez travaillé chez Ocean Software notamment sur le jeu Mr Nutz. Aujourd’hui vous travaillez avec Microids. Qu’est ce qui a changé depuis toutes ces années ?

– PhD : La manière de créer un jeu a totalement changé depuis toutes ces années, mais c’était un beau challenge pour nous ! Par exemple, en 1989 il était impossible de réaliser un jeu comme celui d’aujourd’hui : on était encore à dessiner pixels par pixels à la souris. Mais avec les nouvelles consoles, j’ai eu l’opportunité de créer un style cartoon pour Toki, que je ne pouvais pas faire avant.

De même, le seul moyen de rassembler toutes les caractéristiques et informations sur le jeu (ennemis, environnement, jouabilité…), à cette époque, était de jouer. Pour mettre le jeu en pause, il nous fallait un dispositif constitué de fils et d’un interrupteur directement connecté à la machine à arcade. C’est beaucoup plus simple aujourd’hui !

– PA : Déjà fan de la borne d’arcade à sa sortie, j’ai eu la chance à l’époque de travailler à Ocean, j’ai donc pu suivre tout le développement des version 16bits. Nous avions la borne d’arcade, ce qui à l’époque était assez rare, ce qui nous permettait d’en profiter pleinement pendant nos pauses. Aujourd’hui, la façon dont nous créons les jeux vidéo a changé. Je devais vérifier que rien ne manquait et recréer complètement tous les personnages, ainsi que la conception des environnements : un défi de taille!

Vous aviez déjà travaillé sur le remake de Toki, dans les années 2010, notamment pour une sortie sur Xbox 360, en collaboration avec Golgoth Studios. Le jeu a été repoussé maintes et maintes fois pour finalement ne jamais voir le jour. Pourquoi finalement cela ne s’est jamais fait ?

– PhD : Seule une partie du premier niveau a été complétée. Le jeu était développé sur une version Unreal (pas la dernière version). Il y a cependant eu des soucis en interne et nous avons décidé de mettre l’avancée du jeu en pause.

Qu’avez-vous ressenti, quand Microids vous a contacté pour travailler avec eux sur le remake de Toki qui deviendra Toki HD ?

– PhD : Quand on m’a proposé de faire le remake de Toki je n’ai pas hésité : c’était un très beau projet et j’avais hâte de pouvoir commencer à travailler dessus. Déjà fan de la version Arcade à l’époque, j’en avais réalisé la version sur Amiga et Atari ST, pour Ocean Software. De plus, j’ai été relativement libre pour cette version et j’ai pu travailler sur ce sujet comme je le souhaitais ce qui a vraiment rendu ce projet aussi intéressant que plaisant à réaliser.

– PA : J’ai instantanément été enthousiaste sur ce projet ! Je suis un grand fan de Toki depuis le début. Lorsque le jeu original est sorti sur borne d’arcade, je travaillais déjà chez Ocean France et j’ai d’ailleurs rencontré Philippe Dessoly là-bas. A cette époque Toki était disponible sur notre borne d’arcade au bureau et nous avons passé énormément de temps à jouer à ce jeu. Lorsque l’opportunité de développer une nouvelle version du jeu s’est présentée, l’idée m’a immédiatement ravi. Et retravailler avec Philippe fut de nouveau une très belle expérience !

Cette année nous fêtons le 30ème anniversaire de la sortie de Toki sur bornes d’arcade. Le jeu est sorti l’année dernière sur Switch et sort en juin prochain sur PS4, Xbox One et PC. Un long chemin a été parcouru, que ressentez-vous ?

– PhD : Cela fait également 30 ans cette année que je créé des jeux vidéo :), ce que je ressens ? Le temps passe super vite :) ! Également de la fierté et de la joie de voir tout ce chemin parcouru et également de constater à quel point les retours sur le jeu ont été positifs. Le retro revient en force et nous en avons eu la preuve avec Toki ! Nous sommes vraiment ravis de voir à quel point la communauté nous a soutenu sur ce projet et a apprécié le travail fourni.

– PA : Je suis entièrement d’accord. Le rendu final correspond parfaitement à ce que nous souhaitions initialement mettre en place et je pense que nous pouvons être heureux et fier de ce qui a été fait. Voir aujourd’hui Toki sortir sur d’autres plateformes est un très beau cadeau !

Quand on compare l’original et Toki HD, de grands changements ont été effectués. Le jeu était un peu plus pastel à l’époque, terne. Toki HD est coloré, et du coup bien en marge de l’orginal. Pourquoi ce choix ?

– PhD : Pour moi, créer un style cartoon pour ce « nouveau » Toki était indispensable. Nous souhaitions garder la base de ce qui a fait de ce jeu un produit mythique, tout en le rendant plus moderne. Cependant, des filtres vont être ajoutés dans la future sortie sur Playstation 4, Xbox One et PC/Mac et les plus nostalgiques pourront notamment retrouver un effet « Télé cathodique » pour leur plus grand plaisir !

Toki est l’un des premiers jeux que je me suis procuré sur Megadrive, j’ai également beaucoup joué à Mr Nutz. J’ai cru comprendre qu’il y avait une forte demande des fans pour un remake de Mr Nutz. Est-ce un projet sur lequel vous aimeriez travailler ensemble ?

– PhD : Ravi de lire ça ! Effectivement je croise beaucoup de fans en conventions ou d’autres sur les réseaux sociaux qui n’attendent qu’une sortie de Mr Nutz, soit en version remake amélioré, soit un Mr Nutz 2. Nous y travaillions avec Pierre, j’espère vraiment pouvoir sortir Mr Nutz pour les 30 ans du jeu.

– PA : Chaque chose en son temps. Nous préférons travailler Toki en profondeur afin d’offrir aux joueurs la meilleure expérience de jeu possible. Mais j’aimerais beaucoup pouvoir mettre ce projet en route, autant pour faire plaisir aux fans nostalgiques que pour faire découvrir le jeu aux nouveaux joueurs.

Si vous en aviez la possibilité, aimeriez-vous donnez une suite à Toki ?

– PhD : Pourquoi pas ? Mais nous nous concentrons actuellement sur la sortie des versions PS4, Xbox One et PC le 6 juin prochain.

– PA : Nous n’avons pas ce projet actuellement, mais cela pourrait être une belle suite au succès du jeu.

Avez-vous une anecdote à raconter sur le déroulement de Toki HD ?

– PhD : Pour moi je ne sais pas si c’est à classer dans une anecdote, c’est de se retrouver avec Pierre et Raphael (NDLR : Raphael Gesqua, compositeur de Toki) à retravailler ensemble depuis Mr Nutz sur SNES, c’est vraiment cool !

En dehors de votre métier, avez-vous le temps de jouer à des jeux vidéo ? si oui lesquels ?

– PhD : En fait, comme on dit ici, ce sont les cordonniers les moins bien chaussés :) Je ne joue pas aux jeux vidéo, j’ai surtout joué aux bornes d’arcades. C’est très, très rare que je joue, mais j’ai quand même des jeux cultes ! Castle of illusion sur Sega megadrive, tatsujin (truxion) sur Sega megadrive, Quelques jeux Néo Géo comme Metal Slug.

Avez-vous un conseil à donner à ceux qui souhaitent se lancer dans la création de jeux vidéo ?

– PhD : De ne pas se décourager, car le marché du travail dans les jeux est devenu très dur pour les nouveaux venus. Le marché n’est plus le même, les attentes non plus. Pour un graphiste de jeu, je lui conseillerai de toucher à tout, Animation de personnages, Décors… et de ne pas se contenter d’une technique : il faut qu’il soit polyvalent, ça sera un plus pour lui dans son travail.

Philippe et Pierre je vous remercie infiniment une nouvelle fois d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. Pour rappel le jeu sera disponible le 6 juin prochain sur PS4, Xbox One et PC.

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.