Voilà près de deux mois que je n’avais pas obtenu de trophée platine. Ayant décidé de laisser Destiny un peu de côté, j’ai commencé par reprendre Tearaway Unfolded.

Avant-propos

La plupart des trophées de Tearaway sont très simples, hormis peut être ceux liés aux collectibles et au fait de ramener le rongeur égaré chez lui. En effet pour ce dernier vous devrez transporter un rongeur d’un point A à un point B sans mourir sous peine de devoir tout recommencer. Pire encore vous devrez parfois recommencer le niveau si vous êtes allé trop loin et que vous êtes mort.

J’avoue ne pas avoir trouvé de guide hyper détaillé. PlayStation Trophies a fait l’impasse sur ce jeu. Celui de THC est assez bien expliqué pour la majorité des trophées sauf ceux demandant de terminer le jeu à 100%. Peut-être que le format textuel utilisé dans leur annexe n’est pas adapté et que des vidéos auraient été plus judicieuses (mais plus difficiles à réaliser j’en suis conscient).

Progression vers le platine

Les trophées sont assez similaires à ceux disponibles sur PS Vita. Je me rappelais donc bon nombre de choses à faire et à quel moment les faire pour obtenir tel ou tel trophée. Dans Tearaway Unfolded, il y a bon nombre de quêtes à réaliser : trouver des cadeaux rouges, réaliser des trucs en plus (cadeaux bleus), ramasser des confettis, tuer des scraps (ennemis du jeu) et prendre une photo des objets blancs ayant perdus leur couleur naturelle.

Les cadeaux bleus requièrent des actions spécifiques comme par exemple : rapporter le rongeur égaré chez lui, faire trois paniers de basket, dessiner un objet avec le tapis de découpe, etc.

En réaliser le premier « truc en plus », j’ai obtenu le trophée « Coup de pouce ». J’ai par la suite obtenu le trophée « Créateur débutant » (débloque ton premier patron en papier) lorsque j’ai redonné vie à mon premier objet blanc (il suffit de les prendre en photo avec l’appareil). Certains passages sont bien funs, dans le chapitre 3 par exemple, vous chevauchez un cochon pour arriver jusqu’aux plaines de Mai. En prenant le soin de tuer tous les scraps, j’ai obtenu le trophée « Caractère de cochon ».

Pour ne pas me prendre trop la tête, j’avais décidé de faire les niveaux normalement en fouillant le plus possible pour ramasser un maximum de collectibles. Sans forcément faire attention j’ai obtenu les trophées « Papierazzi » (prends 15 photos du monde en papier), « Tir allié » (fais en sorte qu’un scrap sur échasses tire sur un autre scrap), « Câlin gratuit » (lance un rongeur sur un scrap), « Déchiquetage » (élimine 200 scraps), « D’une pierre deux coups » (touche 5 ennemis à la fois en lançant un projectile), « Habile » (crée 10 décorations avec le tapis de découpe), « Passion papier » (collecte 25 patrons en papier), « Trop cool » (colle plus de 10 décorations sur ton messager), « Il faut savoir rebondir » (rebondis sur deux Scraps bondissants sans toucher le sol), « Selfie aérien » (prends un selfie sur l’avion en papier), « Maniaque » (Utilise le guide lumineux pour raviver 500 bouts de papier journal) et « Iconique » (crée une icône de trophée sur le tapis de découpe).

Quelques trophées demandent en revanche de faire des actions bien spécifiques et ne peuvent être réalisé que dans certains chapitres. C’est le cas de « Bon vieux temps » (prends une photo en noir et blanc d’un rongeur sur un élan), « Attrape ! » (laisse les écureuils jouer à la balle avec le messager) réalisables dans « Les Plaines de Mai », « Casse-croûte » (prends une photo sépia d’un écureuil en train de manger un gland), chapitre 4, « Trampoline sur rongeurs » (rebondis 10 fois d’affilée sur un rongeur), « La tour infernale » (fais tomber une pile de 5 Scraps), chapitre « Le Labo » et « Double » (prends une photo de l’autre messager), chapitre « Le Tear ».

D’autres trophées s’obtiennent de manière assez originale. Dans Tearaway vous pouvez lancer un objet, un compagnon, ou un scrap « dans la manette ». En connaissance de cause, j’ai réalisé les actions nécessaires à l’obtention des trophées « Coincé » (lance un scrap dans la manette) et « Zoo miniature » (caresse 4 types de créatures différentes dans ta manette).

Une fois le jeu terminé (trophée « Tu as 1 nouveau message »), j’ai constaté qu’il me manquait quelques trophées simples que j’ai d’abord réalisés avant de commencer la quête du 100% :

  • « Globe-Trotter » (prends une photo dans chaque chapitre) : j’avais oublié les deux derniers chapitres pour la simple et bonne raison que dans ceux-là il n’y aucun patron à papier à découvrir et que je n’avais donc pas utilisé mon appareil photo.
  • « Arlequin » (change la couleur de chaque partie de ton messager) : je n’avais pas spécialement eu l’envie de personnaliser chaque partie de Iota.
  • « Taxi ! » (ramène le rongeur égaré sain et sauf chez elle) : je n’avais pas pris le temps de faire cette quête et j’ai préféré la garder pour la fin. Ce trophée s’obtient en ramenant pour la première fois le rongeur à son domicile.

Je n’étais pas étonné quand j’ai vu qu’il me manquait tous les trophées liés aux collectibles : « Déchiqueté » (élimine tous les scraps), « Bon samaritain » (termine tous les « Truc en plus »), « Chauffeur » (conduis le rongeur égaré partout où elle veut aller), « Sage du papier » (collecte tous les patrons en papier présents dans le monde), « Joyeux Noël » (collecte tous les cadeaux cachés), « Achèvement » (finis le jeu à 100 %).

Il me manquait aussi le trophée « Yellow Head » (prends une photo de Yellow Head). Ce trophée existait sur PS Vita et je connaissais l’emplacement de ce personnage représentant une ébauche de Sackboy, mais j’avais complétement oublié de le prendre en photo.

J’ai donc repris les chapitres un à un. Tant bien que mal avec le guide de THC et quelques playlists Youtube ici et j’ai récupéré tous les cadeaux rouges, réaliser tous les trucs en plus (à noter qu’en obtenant le trophée « Bon Samaritain », vous obtenez forcément le trophée « Chauffeur »), redonner vie à tous les objets blancs à l’aide de mon appareil photo et tuer tous les scraps.

Malheureusement au cours de cette aventure, il me restait encore et toujours 5 confettis à trouver dans le chapitre « Les plaines de Mai » et 2 confettis dans « Le site du crash ». J’ai eu beau éplucher bon nombre de vidéo c’est à force de persévérance que j’ai récolté ces derniers confettis. Pour le premier ils étaient cachés dans un arbre (représenté sous forme de cylindre) à proximité du trampoline où vous devez jeter des écureuils pour un « truc en plus ». Ils ne peuvent être attrapés que lorsque vous possédez l’avion. Pour le niveau « Le site du crash », les 2 derniers se trouvaient sur la droite au tout début du niveau à proximité d’un arbre caché par d’autres.

En obtenant ces 7 derniers confettis j’ai également obtenu le trophée Platine « Perfectionniste ».

trophees_tearaway-unfolded_platine-86_trophee

Malgré de nombreux problèmes de caméras qui peuvent vraiment devenir frustrant si on veut le trophée platine, j’ai adoré revivre les aventures de Iota et Atoi. Secrètement je rêve d’un second épisode mais je ne pense pas que ce soit dans les projets de Media Molecule.

Cet article vous a plu ? Soyez sympa et partagez-le :)
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on Tumblr
Tumblr
0Email this to someone
email
Print this page
Print

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.