Ayant pris du plaisir à terminer les deux premiers volets sur PS3, je ne pouvais me résoudre à passer à côté de Trine 3.

Avant-propos

Trine 3 est encore plus beau et plus riche que les deux précédents volets. Je suis extrêmement ravi d’y avoir joué et j’espère que cette série perdurera encore longtemps. Vous retrouverez d’ailleurs le test sur mon blog la semaine prochaine. Du côté des trophées, ils sont plutôt simples, c’est la raison pour laquelle je n’ai pas fait de guide. Je n’ai d’ailleurs consulté aucun guide pour obtenir le platine.

Si vous n’avez pas essayé ces épisodes vous pouvez vous rattraper avec la collection entière sur PS4 pour seulement 29.99€ (disponible depuis le 8 janvier). Une démo du premier épisode est également dispo ici.

Progression vers le platine

On pourrait facilement dire que les trophées de Trine 3 sont regroupés en 3 catégories :

  • Ceux qui s’obtiennent en terminant un niveau principal
  • Ceux qui s’obtiennent en récoltant tous les trineangles d’un niveau
  • Ceux qui s’obtiennent en terminant un niveau secondaire

Il faut savoir également que les niveaux se débloquent avec des trineangles (excepté le premier donc). Il faut donc en ramasser le plus possible par niveau pour espérer débloquer au fur et à mesure les autres niveaux jusqu’au niveau final (900 trineangles requis). Ma méthodologie était donc simple : je faisais un niveau et je ramassais le plus de trineangles possible. S’il m’en manquait je recommençais la partie du niveau correspondante.

Car oui chaque niveau est divisé en plusieurs parties que vous pouvez sélectionner une fois celui-ci terminé. De plus sur l’écran de sélection vous pouvez voir rapidement dans quelles parties il vous manque des trineangles, c’est donc vraiment très très pratique.

Les trineangles ne sont vraiment pas difficiles à obtenir même si certains sont un peu cachés. Je n’ai pas recommencé plus de deux fois la partie concernée pour trouver ce qu’il me manquait.

Les trois premiers niveaux permettent d’introduire les personnages, respectivement Pontius le chevalier, Zoya la voleuse et Amadeus le magicien. Pour les deux premiers j’ai même réussi à ramasser tous les trineangles du premier coup (trophées « Les trois héros – Pontius, parfaitement réussi » et « Les trois héros – Zoya, parfaitement réussi » obtenus avant les trophées « Sauve-mouton » et « Sa place est dans un musée ! »).

Terminer ces trois niveaux m’a permis de débloquer trois niveaux secondaires (un pour chaque personnage). Pour celui de Pontius il fallait simplement survivre à deux vagues d’ennemis. Si vous mourrez vous recommencez depuis le niveau.

Une fois ces trois niveaux secondaires terminés, j’ai fait le second niveau principal et ainsi de suite. Je faisais d’abord les niveaux secondaires lorsque j’en débloquais puis les niveaux principaux.

Le niveau « Un murmure maléfique » (Pontius) consistant à repousser trois vagues d’ennemis, est celui qui m’a posé le plus de problèmes. J’ai dû recommencer entre 5 et 10 fois (pour dire quand même que ce n’est pas si dur). Dans celui-ci il y a des ennemis aériens (mais immobiles) qui font apparaître des ronces sur le sol. Il faut donc tuer les ennemis au sol en évitant les ronces puis tuer les ennemis volants. A noter qu’une plateforme se déplace et tente de vous écraser également. Mais c’est sur cette plateforme que vous devez sauter pour atteindre les ennemis aériens. Du moins c’est ce que je croyais au début, en effet vous pouvez également les toucher en sautant simplement (touche ). Une fois que j’ai compris ça, ce fut tout de suite plus simple (et plus rapide) et j’ai terminé le niveau au deuxième essai.

A ce stade il ne me restait qu’un niveau secondaire à réaliser avec Amadeus. Cela ne m’a pas pris longtemps pour le faire et pour récupérer tous les trineangles nécessaires. Avec 900 trineangles dans la poche je pouvais terminer les niveaux « Forêt rouge » et « La bête dans l’arbre ». Mais vous devez les faire dans l’ordre (le dernier est bloqué). Après avoir terminé le niveau « Forêt rouge », il ne me manquait que 3 trineangles que j’ai trouvé assez facilement (n’oubliez pas de casser les tonneaux et tout ce que vous pouvez).

Avant de lancer le dernier niveau j’ai constaté qu’il n’y avait aucun trineangle à trouver dans celui-ci et que je n’avais toujours pas obtenu le trophée « Tous votre objets à récupérer sont nous appartiennent ». Je me promène sur la carte de sélection et constate que j’avais bien tout les trineangles de chaque niveau. J’ai commencé à prendre un peu peur mais à me dire également qu’il pouvait y avoir d’autres niveaux non affichés. Soit j’ai lancé le dernier niveau.

Une fois le dernier niveau terminé (trophée « K.O. »), j’ai obtenu également le trophée « L’histoire a été racontée » (terminez tous les niveaux de l’histoire principale). Mais j’ai également obtenu le trophée « Tous votre objets à récupérer sont nous appartiennent » et le platine « Cerise sur le gâteau ».

Ce platine est vraiment accessible et il se fait presque tout seul pour un peu qu’on prenne le temps de fouiller. Le fait d’avoir diviser les niveaux en parties facilite encore plus la tâche. Dommage cependant que les trineangles ne débloquent pas des concepts arts. Il serait d’ailleurs intéressant à ce sujet d’avoir un livre The Art of Trine…

trophees_trine-3_platine-89_trophee

Cet article vous a plu ? Soyez sympa et partagez-le :)
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on Tumblr
Tumblr
0Email this to someone
email
Print this page
Print

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.