Annoncé et disponible depuis la PlayStation Experience, je ne pouvais passer à côté de DriveClub Bikes.

Avant-propos

DriveClub Bikes est développé par Evolution Studios et reste identique au jeu DriveClub excepté qu’ici vous conduisez des motos à la place de voitures. J’apprécie particulièrement le fait que les trophées soient également complétement différents et pas un simple copier-coller des trophées de DriveClub adaptés légèrement pour les motos.

Comme pour DriveClub, j’ai réalisé un guide de trophées (le lien se trouve ci-dessous), j’ai donc regardé la liste avant. Cela explique pourquoi j’ai obtenu les trophées de manière un peu décousue.

Progression vers le platine

Avant de commencer réellement à m’acharner sur les différentes épreuves pour obtenir toutes les étoiles d’or, j’ai fait quelques courses histoire de m’entraîner. Le premier trophée « Démon de la vitesse » (battez votre premier challenge Vitesse maximum) est venu naturellement.

Je suis ensuite passé aux choses sérieuses, c’est-à-dire le mode Solo. En terminant la première épreuve avec trois étoiles j’ai obtenu les trophées « Retirer les stabilisateurs » (terminez votre première épreuve à moto) et « Pouvoir étoilé » (terminez une épreuve moto Solo avec le maximum d’étoiles).

J’ai profité d’une soirée devant un film pour laisser la PS Vita tournée en mode Remote Play sur DriveClub Bikes (et à la fin d’une course en mode Photo) pour obtenir le trophée « Aperture Science » (utilisez le mode Photo pendant une heure cumulée).

Les jours suivants, j’ai mis le mode Solo en standby et j’en ai profité pour obtenir les trophées faciles (en plus d’autres jeux que j’avais en cours) : « Jolie veste » (personnalisez votre motard), « École de compétences » (dans Épreuve simple, paramétrez et terminez une épreuve de compétence), « Service communautaire » (participez à un défi Évolution moto), « Des volontaires ? » (envoyez un défi individuel de moto à 10 joueurs ou plus), « Pour la collection » (sauvegardez un replay à la fin d’une épreuve), « Pro de la roue arrière » (maintenez une roue arrière sur une distance de 500m ou plus), « Dépassement inhabituel » (parvenez à dépasser un adversaire tout en effectuant une roue avant.) et « Cuir parfait » (terminez une course de 5 tours ou plus sans tomber de votre moto).

Ce n’est finalement que deux semaines plus tard (j’avais obtenu Star Wars Battlefront entre temps) que je me suis remis à fond sur le mode Solo et le moins que l’on puisse dire est que j’accroche toujours autant aux défis. En vérité, je ne suis jamais emballé à l’idée de lancer le jeu mais une fois dessus, je suis comme un fou à essayer d’obtenir les trois étoiles de chaque course.

Pour ce mode Solo, ma stratégie était simple, je faisais les épreuves dans l’ordre et je recommençais 0 ou plusieurs fois pour obtenir les trois étoiles d’or. A noter que la grosse nouveauté introduite dans cet épisode est l’ajout de niveau sur les véhicules. En gagnant des points de réputation vous améliorez le niveau des motos et à certains niveaux vous débloquez de nouvelles carrosseries et de nouvelles motos.

En progressant ainsi j’ai débloqué : « Testeur indécis » (débloquez votre première moto), « Trophée Norvège » (remportez l’épreuve de championnat « Trophée Norvège » en mode Solo), « Trophée Inde » (remportez l’épreuve de championnat « Trophée Inde » en mode Solo), « Demi-douzaine » (débloquez votre quatrième moto), « Trophée Japon » (remportez l’épreuve de championnat « Trophée Japon » en mode Solo), « Stockeur acharné » (débloquez votre septième moto), « Trophée Chili » (remportez l’épreuve de championnat « Trophée Chili » en mode Solo), « Trophée Écosse » (remportez l’épreuve de championnat « Trophée Écosse » en mode Solo) et « Trophée Canada » (remportez l’épreuve de championnat « Trophée Canada » en mode Solo).

Dans la semaine du 3 décembre, Evolution Studios a ajouté un mode facile (étoiles d’argent) en plus du mode normal (étoiles d’or). Je m’attendais à obtenir le trophée « Trophée touriste » (obtenez toutes les étoiles dans Bikes Solo) en finissant le mode Solo en facile mais cela n’a pas fonctionné. En effet, gagner les étoiles ne vous permet pas de débloquer ce trophée ni même ceux présents pour les DLC (comme le premier pack EBR). En revanche gagner certaines étoiles vous permet de débloquer dans certains cas les étoiles d’or correspondantes tandis qu’obtenir les étoiles d’or vous garantit l’obtention des étoiles d’argent de la même épreuve.

Il ne me manquait qu’une vingtaine d’étoiles d’or pour le trophée. J’avoue avoir été un peu dépité sur le coup, je me suis donc acharné sur le trophée « Défi accepté » (en contre-la-montre, terminez Sinclair Pass en 1:28,500 ou moins avec la Kawasaki Ninja ZX-10R 30th Anniversary Edition). En moins d’une heure, le trophée était dans la poche. En réalité j’ai même joué 15 minutes de plus en pensant qu’il fallait faire moins de 1:27,500 (le trophée s’obtient lorsque vous sélectionnez « terminer l’épreuve »).

Ce n’est que le lendemain, fraichement motivé que j’ai décidé de gagner les étoiles manquantes pour le trophée « Trophée touriste » (obtenez toutes les étoiles dans Bikes Solo). Motivé comme jamais j’ai aussi fait le pack EBR (le premier DLC disponible gratuitement).

J’ai ensuite décidé de farmer les points de réputation (voir la technique sur mon guide) pour maximiser mes motos jusqu’au niveau 15. A noter qu’une mise à jour récente, ajoute deux motos supplémentaires (KTM) et sont nécessaires pour les trophées correspondants. Je suis un peu déçu d’avoir louper la semaine double XP sur tous les véhicules du jeu (du 24 au 31 décembre), ça m’aurait beaucoup aidé.

Un soir j’ai essayé pendant près d’une heure d’obtenir le trophée « Je garde ça pour plus tard » (sauvegardez un replay multijoueur à la fin d’une course avec 6 adversaires ou plus après avoir fini sur le podium). La difficulté de ce trophée réside dans plusieurs choses. Tout d’abord, il faut trouver un lobby avec au moins six joueurs. Ensuite j’ai particulièrement trouvé que les joueurs n’étaient pas fairplay. Il m’est arrivé un bon nombre de fois d’être premier et de me faire rentrer dedans lorsque je freinais pour amorcer un virage. Bizarrement les autres ne prenaient pas de pénalité alors que moi si… c’était assez rageant je dois dire.

Le lendemain j’ai réessayé et j’ai trouvé une technique pour avoir plus de joueurs dans un salon : il faut lancer une course multijoueur de motos (les deux choix, voitures et motos, sont possibles si vous avez le jeu de base) et rester systématiquement dans le lobby. Dans la plupart du temps, vous tomberez sur une course de 3 ou 4 joueurs au début mais si vous ne quittez pas à la fin, le salon continuera de se remplir et vous aurez suffisamment de joueurs.

C’est donc finalement au bout d’une bonne heure et demie (et avec l’aide d’un autre joueur) que j’ai gagné ce trophée (n’oubliez pas surtout de sauvegarder le replay sinon il faudra regagner une course).

J’ai ensuite repris ma technique de farm de points de réputation pour maximiser toutes les motos. Il fallait entre 30 et 45 minutes pour maximiser entièrement une moto (et 1h pour la dernière que j’avais débloqué). Une fois la dernière améliorée jusqu’au niveau 15 j’ai obtenu le trophée « Guerrier du week-end » (maximisez toutes les motos jusqu’au niveau 15) et le platine « Super Motard ».

trophees_driveclub-bikes_platine-90_trophee

Cet article vous a plu ? Soyez sympa et partagez-le :)
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on Tumblr
Tumblr
0Email this to someone
email
Print this page
Print

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.