J’ai enfin obtenu le platine du jeu Unravel, mon troisième coup de coeur de l’année (après Trine 3 et Life is Strange).

Avant-propos

Les trophées d’Unravel ne sont vraiment pas difficiles à obtenir. Vous les obtiendrez en environ 10 heures sans utiliser de guides. Et je vous conseille d’ailleurs d’en utiliser un sous peine de vous gâcher le plaisir de la découverte et de la résolution des énigmes. Ici je vais vous donner quelques conseils mais en essayant de ne jamais trop spoiler la solution aux énigmes.

Progression vers le platine

Pour obtenir le platine d’Unravel « rien de plus simple », il faut pour chaque niveau :

  • Terminez le niveau sans mourir,
  • Trouver tous les secrets cachés (ce sont en réalité des boutons de couture),
  • Atteindre un objectif particulier et spécifique au niveau.

C’est la raison pour laquelle je procédais ainsi : je faisais un niveau à 100% avant de passer au suivant. A noter que vous avez possibilité de voir quels sont les boutons qu’il vous manque et dans quel ordre ainsi que de savoir si vous avez terminé le niveau et/ou terminé le niveau sans mourir :

Indicateurs sur les cadres photo

Indicateurs sur les cadres photo

Sur le cadre photo de droite par exemple je sais qu’il me manque un bouton. Mieux encore comme ils sont dans l’ordre d’obtention, je sais qu’il se trouve entre le 1 et le 3. Sur le cadre photo de gauche vous pouvez voir deux icônes en haut du cadre (parfois l’un est à gauche, l’autre est à droite). L’étoile argentée signifie que vous avez terminé le niveau tandis que la couronne dorée signifie que vous avez terminé le niveau sans mourir.

Par ailleurs, notez que si vous trouvez un bouton, vous pouvez immédiatement quitter pour que celui soit comptabilisé.

Voici donc ma progression vers le platine de manière détaillée niveau par niveau.

Herbes folles

Unravel commence doucement plus que simple. Lors de mon premier passage il ne me manquait qu’un seul bouton (le 4ème, celui dans le renforcement à droite) mais j’avais obtenu le trophée « Jardinier » qui consiste à arracher toutes les mauvaises herbes d’une traite. Pendant le niveau vous verrez des mauvaises herbes donc, il suffit d’utiliser votre lasso et de tirer pour les arracher. N’en loupez aucune (la plupart se trouve sur votre chemin) pour obtenir le trophée lorsque vous arracherez les dernières.

En finissant le niveau vous récupérez la première pièce pour le trophée « Pièce manquante ».

J’ai ensuite recommencé le niveau pour récupérer le bouton. Il suffisait simplement de se balancer avec le crochet à proximité puis de lâcher au bon moment pour être expulser dans la cavité. J’ai profité de ce second passage pour faire le niveau sans mourir.

La mer

On reste sur la lancée du premier niveau. En le terminant j’ai obtenu « Attention aux vagues » (trouver la deuxième pièce manquante). Mais encore une fois il me manquait un secret, ça tombe bien il s’agissait du premier. De plus la description du trophée spécifique au niveau, « Œil de lynx » (trouver le secret caché dans les cimes des arbres pendant le vol), m’indiquait qu’il se trouvait dans la cime des arbres, plus précisément au moment où vous prenez le cerf volant. J’ai donc pris le « sac-volant » et si vers la fin du parcours je n’avais pas trouvé la pièce, je me faisais perdre volontairement pour recommencer.

Une fois le secret récupéré, j’ai recommencé le niveau (touche options puis « rejouer le niveau »). J’ai réussi à le faire sans mourir lors de ce dernier passage.

Purée de fruits rouges

Ce troisième niveau n’est pas compliqué, même le trophée spécifique est facile une fois que l’on a compris quelques trucs. En le terminant j’ai obtenu « Enfin trouvé » (trouver la troisième pièce manquante). Pour une fois j’avais trouvé l’intégralité des cinq boutons du premier coup !

Ce niveau est sans doute celui que j’ai recommencé le plus avec « La lettre ». En effet le trophée « Pacifiste » demande de finir le niveau sans tuer le moindre moustique. A certains moments des moustiques vous attaqueront, et gêneront fortement votre capacité à sauter et avancer. Vous pouvez les faire fuir (et en tuer quelques uns au passage) en utilisant votre lasso. C’était assez difficile car parfois il fallait agripper des objets et par mégarde donc je tuais un moustique. La technique consiste donc à vous rapprocher dudit objet et de l’accrocher avec pour ensuite le tirer avec .

A bout de 5-6 essais je suis arrivé à la fin du niveau sans mourir et sans tuer le moindre moustique. A noter que le trophée « Pacifiste » s’obtient à la fin du niveau et non pas quand vous avez fini la traversée du marais.

Rando en montagne

Pour ce quatrième niveau, rien de bien compliqué également. Dès le premier run j’ai attrapé tous les boutons mais l’un m’a posé problème, celui que l’on voit dans le labyrinthe de pierre et qu’il faut ramasser pour le trophée spécifique « Un indice » (trouver le secret caché dans le labyrinthe de la montagne). Au début je m’efforçais de vouloir faire descendre le sceau de bois en le retournant dans tous les sens mais je m’orientais sur une fausse piste… je vous laisser cogiter.

En ramassant la pièce de fin de niveau (trophée « Bain de foule »), j’avais donc ramassé tous les boutons. J’ai recommencé le niveau et j’ai réussi à le terminer sans mourir du premier coup.

Hors-piste

Dans ce niveau vous traverserez un magnifique moulin à eau. L’eau est un élément dans lequel Yarny peut se noyer si vous n’en sortez pas rapidement. Je vous conseille donc de toujours faire attention et d’accrocher votre bout de laine sur un crochet ou un objet sinon c’est la mort assurée.

Là encore j’ai trouvé immédiatement les cinq boutons lors de mon premier passage mais je suis mort un paquet de fois dans l’eau (notamment en récupérant le bouton avant le moulin). En arrivant à la fin du niveau (trophée « Éternel ») j’ai regardé le trophée spécifique à réaliser. Pour ce niveau il faut arriver au moulin sans utiliser de radeau. Lors de mon premier run, j’ai en effet constaté qu’il y avait des crochets et qu’il était facile de traverser sans.

Au bout de la quatrième fois je suis arrivé à terminer le niveau sans mourir et sans utiliser le bateau. D’ailleurs ce passage est très rapide. En 2 minutes vous aurez terminé et vous obtiendrez le trophée « Éclaireur » (atteindre le moulin à eau sans utiliser de radeau).

Dans le trou

Les choses commencent à se corser avec ce niveau mais restent néanmoins accessible. Lors de mon premier passage je n’ai trouvé que 4 boutons sur les 5. En effet il me manquait un secret qui ne correspondait ni plus ni moins qu’au trophée spécifique « Des trous, des petits trous » (utiliser la pelleteuse pour trouver un secret). Je ne vais pas vous donner la solution mais sachez que la pelleteuse ne peut être activée qu’une seule fois…

J’ai terminé le niveau et chose inhabituelle à la fin de celui-ci, vous ne récupérez pas la pièce manquante (un oiseau vous l’enlève). Quoiqu’il en soit le trophée « Terre marquée » (trouver la sixième pièce manquante) que vous obtenez automatiquement en terminant ce niveau est assez explicite.

Lors de mon deuxième passage j’ai trouvé le bouton manquant et j’ai réussi à faire le niveau sans mourir également.

Est-ce assez ?

Ce niveau est un peu plus coriace que les autres et il m’aura fallu 5 à 6 fois pour y arriver sans mourir. Néanmoins j’ai visualisé immédiatement l’emplacement du bouton caché dans la broyeuse électrique (trophée « Imperturbable »). Pour ma part j’ai opté pour la solution de rester systématiquement accroché au même objet qui fait le tour de la chenille, au lieu de sauter sur les plateformes. Pour récupérer le secret il m’a suffit de faire un tour de chenille supplémentaire…

En finissant le niveau (trophée « Fermeture »), j’ai récupéré la pièce manquante dans le nid de l’oiseau. De retour dans la maison de Yarny, j’ai vu qu’il me manquait deux boutons (le premier et le cinquième).

J’avais vu l’emplacement du premier mais je n’arrivais pas à y accéder car il y avait du produit toxique en dessous. En réalité il fallait se balader de crochet en crochet mais pas en se balançant. Il faut lancer son lasso (), monter en haut du crochet et attacher son bout de laine (). De là il faut maintenir et lancer son lasso sur le crochet suivant (). Tout en maintenant il faut passer sur le crochet suivant. C’est tout bête mais je n’avais jamais eu à utiliser ce procédé.

Le cinquième devait se trouver vers la fin du niveau. J’ai refait le niveau et récupérer cette dernière pièce et je suis mort bêtement, alors que j’étais si près de la fin.

Je recommence une nouvelle fois et je parviens à le terminer sans mourir. Le passage difficile est sans nul doute dans la broyeuse électrique après le « bumper ».

La lettre

Huitième niveau d’Unravel et toujours autant de plaisir à jouer et à contempler les graphismes vraiment superbes ! Là encore les détails sont vraiment surprenants.

Comme à l’accoutumée j’ai lancé le niveau sans me prendre la tête et en cherchant bien dans tous les coins. En terminant le niveau j’avais ramassé tous les boutons cachés. J’ai obtenu la septième pièce manquante (trophée « Main tendue »).

J’ai recommencé pour tenter de réaliser le niveau sans mourir et je dois dire que celui-là j’ai un peu galéré. Vous devez traverser un champ en vous cachant pour que les oiseaux ne vous attrapent pas. Au début vous devez vous cacher dans une boite, ensuite derrière une pelle et encore à l’intérieur d’une boite. A partir de là vous devez sortir rapidement, lancer votre lasso sur un crochet pour traverser rapidement et rentrer dans une nouvelle boite mais uniquement par le côté droit. C’est ce passage qui m’a posé le plus de problèmes dans le jeu. Le fait que les oiseaux vous foncent dessus est un processus aléatoire (enfin j’en ai eu l’impression) et n’est jamais prédéterminé, il est donc difficile de savoir si on a le temps de traverser ou non.

Le reste du niveau était largement plus accessible. J’ai profité de mes premiers échecs pour réaliser le trophée « Obsession » (briser toute la glace sur le chemin jusqu’à la boîte aux lettres d’une traite). N’oubliez pas la glace sur le chemin de terre au début…

Soleil d’hiver

On y arrive… le niveau où j’ai passé près de 45 minutes à trouver un bouton… Comme les autres niveaux j’ai fait le niveau normalement et j’ai même obtenu le trophée spécifique « Chute de neige » (déblayer toutes les branches enneigées d’une traite). A chaque fois que vous voyez une branche avec de la neige essaie de monter dessus pour la retirer.

En finissant le niveau j’ai récupéré « La chaleur sous la glace » (trouver la huitième pièce manquante). Et à partir de là j’ai commencé un marathon (45 minutes) pour trouver le deuxième bouton. Il faut savoir que ces boutons scintillent, des « paillettes » rouges émanent de ceux-ci. On peut donc les voir facilement normalement en prenant la peine de s’arrêter un peu.

Lors de mon deuxième run j’ai quand même réussi à finir le niveau sans mourir. Ce n’est finalement que bien plus tard que j’ai trouvé le deuxième bouton qui était caché derrière une branche et qui n’est donc pas visible. Je l’ai trouvé sans faire exprès en sautant… C’est quand j’ai entendu le bruit que j’ai su que je l’avais trouvé (un bouton ne peut être pris deux fois, ce n’est que lors de la première prise qu’il produit un son).

Rouille

Après 45 minutes de prise de tête, j’ai enchaîné sur l’avant dernier niveau. J’ai trouvé tous les secrets du premier coup pour celui là aussi. Les boutons 2 et 3 sont très proches et pour le n°2 vous pouvez soit utiliser le premier balancier soit le second pour vous accrocher. Vous aurez plus de facilité avec le second mais j’ai réussi avec le premier.

Dans la salle des machines j’ai trouvé sans problème le bouton (trophée « Sans peur »). Si vous avez trouvé sans problèmes celui avec la pelleteuse, celui là devrait être un jeu d’enfant.

A la fin du niveau j’ai trouvé une moitié de pièce (une moitié de cœur, tout un symbole !) et j’ai donc eu le trophée « Le temps nous rattrape ».

Je suis arrivé à terminer le niveau sans mourir au troisième essai. La fin du niveau est un peu complexe à réaliser sans mourir et je suis mort une fois par exemple en me faisant écraser par la porte du garage lors du deuxième essai… dommage j’étais bien parti. La fin du niveau vous réserve d’ailleurs une petite phase d’adrénaline.

Dernière feuille

Le dernier niveau d’Unravel est découpé en deux parties distinctes. Dans la première partie vous pouvez mourir, pas dans la seconde. C’est aussi dans la seconde que se trouve tous les boutons et que le trophée spécifique doit être réalisé.

Pour la première partie il suffit de bien rester accrocher à sa lampe (touche ) pour ne pas se faire éjecter par le vent. La phase avant d’arriver au portail est un peu plus difficile, car il faut accrocher en plus la lampe pour ne pas qu’elle redescende. J’ai obtenu le trophée « La fin n’est pas la fin » (trouver l’autre demi-pièce brisée) en terminant ce morceau.

Lors de la seconde phase vous avez plein de points lumineux (des sortes de lucioles) sur lesquelles vous pouvez vous accrocher. La majorité des boutons se trouve dans les airs. En tentant de récupérer le bouton n°1 j’ai eu le trophée « D’une traite » (utiliser votre lasso pour sauter entre 25 points différents sans toucher le sol). A noter que vous obtenez le trophée une fois que vous touchez le sol.

A la fin de mon premier passage il ne me manquait qu’un seul bouton. J’ai eu le trophée « Renouveau » (renouer un lien brisé).

Je relance le niveau et j’ai du m’y reprendre deux fois pour terminer la première partie sans mourir. A la fin de ladite partie j’ai eu le trophée « Pas si fragile » (terminer chaque niveau du début à la fin sans mourir). Je me lance dans la seconde phase plus calmement, le plus difficile était fait. Je cherche pendant 5 minutes le bouton manquant et lorsque je l’ai eu, j’ai immédiatement obtenu le trophée « Dans les moindres recoins » (trouver tous les secrets) et le platine « Fil rouge ».

trophees_unravel_platine-94_trophee

Et voilà Unravel c’est déjà fini, j’ai apprécié ce jeu de bout en bout. Espérons qu’il y aura une suite tout aussi ingénieuse avec toutefois un peu plus de variété dans les énigmes.

Cet article vous a plu ? Soyez sympa et partagez-le :)
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
3Share on Tumblr
Tumblr
0Email this to someone
email
Print this page
Print

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.