Après avoir proposé Doodle God aux joueurs de PS Vita, 8 Floor remet le couvert en nous proposant cette fois-ci Doodle Devil. J’ai eu la chance d’obtenir un code par Abyssahx. Je vous offre ici mes impressions.

Avant-propos

La série des Doodle a fait son apparition sur les mobiles et tablettes. De nombreuses versions existent : Doodle God, Doodle Farm, Doodle Devil, etc. Sur PS Vita il faudra se contenter des seuls Doodle God et Doodle Devil.

Principe

Le principe est simple : vous devez combiner deux éléments (identiques ou similaires) pour en obtenir un ou plusieurs. Ainsi lorsque le jeu débute, la combinaison de l’être humain et de la pomme donne « naissance » à plusieurs autres éléments comme l’homme, la femme, etc. Ensuite par exemple l’homme et la femme donne le sexe.

Le but est donc de retrouver les 190 éléments regroupé en 19 groupes : les monstres, les sciences, les armes, etc.

Interface et Design

L’interface est simple mais efficace. Un livre divisé en deux (une page à gauche, une page à droite) vous permettra de réaliser les combinaisons en faisant glisser un élément sur un autre d’une page vers l’autre.

Malheureusement les textes sont tellement minuscules qu’il est très difficile de lire et donc de savoir à quoi correspond l’élément créé. Une césure des mots maladroite vient noircir ce problème un peu plus. Une simple fonction de zoom lors d’un appui sur chaque élément aurait corrigé le problème.

Durée de vie

Je n’avais joué à ce genre de jeu personnellement mais j’ai été agréablement surpris par celui-ci. N’étant pas un habitué de la série, j’ai eu un peu de mal à trouver quelques combinaisons même si la plupart sont logiques (après coup ou non). En cumulant les heures de jeu, je dirais avoir mis environ 3 heures pour tout trouver et terminer le jeu dans on intégralité (trophées compris).

En revanche le prix, 5.99€ me semble un peu excessif surtout pour la durée de vie. J’imagine facilement qu’un joueur ayant joué à Doodle God mettra moins de temps pour terminer celui-ci.

Trophées

Côté trophées, rien de surprenant, vous en obtiendrez en complétant un groupe ou parfois plusieurs. Seul deux trophées peuvent poser problème. Le premier « Chaîne impie » qui consiste à créer 50 éléments à la suite c’est à dire que vous ne pouvez pas faire d’erreurs ni réutiliser une combinaison déjà réalisée. Le second « Mauvais génie » vous demandera de terminer le jeu sans utiliser de conseils ce qui n’est vraiment pas compliqué.

Conclusion

Doodle Devil est un jeu assez amusant mais entaché de quelques défauts dont un majeur (la taille des textes et des éléments) qui gâcheront votre expérience.

Ce que j’ai aimé :

  • L’interface efficace,
  • La combinaison de certains éléments

Ce que j’ai aimé :

  • Taille des textes,
  • Taille des éléments,
  • Certains placements d’éléments dans les catégories

J’ai volontairement mis deux points différents concernant la taille des textes et des éléments car cela me semble un problème assez important surtout dans un jeu où le fait de connaitre l’objet généré est primordial. Ce seul problème à lui seul est vraiment handicapant pour jouer.

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.