8floor & JoyBits remettent le couvert dans la série des Doodle (Doodle God, Doodle Devil) avec Doodle Kingdom. Alors est-ce que ce nouvel épisode vaut le coup ?

Merci à 8Floor pour l’envoi d’un code de jeu.

Un nouveau thème…

Catégories d'éléments

Doodle Kingdom propose dans cette version un thème médiéval fantastique là où ses aînés proposaient respectivement d’incarner Dieu et le Diable.

Comme pour chaque épisode également, un scénario permet de comprendre pourquoi vous devez réaliser ces combinaison : c’est encore Dieu qui décida de recréer le monde à partir de zéro, et vous êtes bien entendu là pour l’aider.

Toutefois il n’est pas nécessaire d’avoir un scénario pour ce genre de jeux, ce n’est vraiment pas leur finalité.

… mais toujours le même principe

Le mode "Genèse"

Le but est toujours le même, vous devez réaliser des combinaisons d’objets pour en débloquer d’autres (exemple : homme + poisson = sirène). Dans les précédents épisodes, vous commenciez avec les quatre éléments que sont le feu, l’eau, la terre et le vent. Ici on retrouve des associations plus basique et moins alchimiques. C’est ainsi que par exemple la combinaison de deux maisons donnera un village. Ces éléments sont toujours regroupés en catégorie (13 au total) qui ne se débloquent que lorsque vous trouvez un élément de celle-ci. Il y a un total de 116 éléments (sans compter ceux des quêtes mais j’en parle plus bas).

Si vous avez un peu de mal vous pouvez toujours dépenser vos diamants (1000 au départ) dans l’utilisation des Eurêka.

Ces indices sont de plusieurs sortes et bien entendu selon le type de l’indice, le prix en diamants est plus élevé. Le premier vous donne le résultat final, à vous de trouver la bonne combinaison mais parfois c’est bien suffisant pour nous aider à avancer. Cet indice est gratuit mais vous devez attendre 1 minute avant chaque utilisation. Le second vous donne deux groupes où se trouve des éléments que vous pouvez combiner pour obtenir un résultat inédit. Cet indice se recharge toutes les 10 minutes. Les autres indices sont quant à eux payant (en diamants) mais vous donne par exemple de manière un élément que vous n’avez pas trouvé. Alors bien entendu si vous voulez tout trouver que vous l’argent n’est pas un problème, vous pouvez acheter des diamants sur le PlayStation Store mais c’est là retirer tout l’intérêt du jeu non ?

Ces associations d’éléments sont regroupés dans le mode Genèse mais contrairement à ses prédécesseurs, Doodle Kingdom propose deux autres modes.

3 quêtes sinon rien

Le mode "Quête"

En débloquant certains éléments dans le mode Genèse, vous pouvez réaliser 3 quêtes : Le retour du Roi, la revanche du Nécromancien, Dragons. En fait il suffit de débloquer respectivement le château, le nécromancien et le dragon pour y avoir accès.

Pour réaliser ces quêtes, vous devez faire encore des associations d’objets, on regrettera donc l’originalité de la chose mais comme c’est le principe du jeu cela ne m’a pas gêner plus que ça. Ici les éléments à trouver sont en rapport avec le thème et si une certaine combinaison vous donnait un élément dans le mode Genèse, cela ne signifie pas que vous devrez faire la même pour obtenir le même objet.

Qu’il est beau mon héros

Le mode "Héros"

Le troisième mode est appelé le mode « Héros ». Ici vous contrôlez un chevalier qui n’arrête pas de courir ! De manière horizontale, l’écran défile sans cesse, le chevalier s’arrête lorsqu’il trouve un ennemi et le tape jusqu’à ce qu’il meurt et continue ainsi de suite. Ce faisant vous gagnez de l’expérience qui vous permet d’améliorer votre force, votre défense, votre santé et votre jauge de sprint. En effet lorsque notre héros n’a plus de points de santé ou de points de sprint, il s’arrête tout simplement. Si par hasard vous aviez des potions rouges ou bleues, le chevalier soigne automatiquement sa santé et son sprint.

Vous pouvez régénérer ces deux valeurs en utilisant des tonneaux que vous trouverez à la place d’ennemis. Parfois se trouve également des coffres. Toutes ces actions se font de manière automatique… ou presque. Certains coffres se trouvent en dehors du chemin du chevalier et vous devez appuyer dessus pour les récupérer.

Exemple de boss

Les coffres vous permettent de récupérer des écus pour acheter un nouvel équipement (casque, armure, épée) ou acheter des potions. Vous pouvez aussi gagner des potions en réalisant des quêtes dans ce mode. Ces quêtes sont assez simples : parcourez X mètres, tuer X orcs, etc. Ces quêtes vous donnent également de l’expérience.

Parfois également le soldat rencontre des Boss (traduit par Patron dans la liste des trophées et au passage ce n’est pas la seule erreur de traduction). Pour les vaincre vous devez appuyer au bon moment lorsque l’épée est dans le rectangle rouge. Celui-ci rétrécit au fil du temps. Il faut donc ne pas trop hésiter. Rassurez-vous toutefois cela reste vraiment accessible.

Hormis pour les trophées ce mode ne sert strictement à rien… Je peux comprendre la volonté du studio de proposer des choses nouvelles mais dans ce cas là pourquoi ne pas le proposer dans un autre jeu ? Par rapport à la série des Doodle, il ne sert ni plus ni moins qu’à rallonger artificiellement la durée de vie. Etant donné le peu d’actions que l’on a à faire, il n’est pas intéressant mais avant tout ce n’est pas le but de Doodle.

Doodle c’est terminé ?

J’adore la série Doodle que j’ai découvert grâce au test de Vavache. Même si je n’ai pas joué au premier épisode je suis un adepte de ce genre de jeux. J’ai beaucoup aimé Doodle Kingdom, du moins les modes Genèse et Quête. Mais alors le mode Héros n’est pas du tout intéressant. Ça reste bien évidemment mon point de vue mais je ne vois vraiment pas ce qu’il vient faire là. D’autant que s’il n’y avait pas de trophées par rapport à ce mode, je m’en serais certainement passé.

Si vous aimez la série des Doodle, celui là vous ravira d’autant plus qu’il n’y a pas de censure comme dans les précédents épisodes.

Ce que j’ai aimé :

  • Toujours intéressant de trouver les combinaisons
  • Mode quête intéressant
  • Prix attractif

Ce que je n’ai pas aimé :

  • Textes écrits toujours trop petits
  • Mode « Mon héros » inintéressant et qui n’a rien à faire là dedans
Cet article vous a plu ? Soyez sympa et partagez-le :)
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on Tumblr
Tumblr
0Email this to someone
email
Print this page
Print

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.