Ayant récemment acquis une PlayStation 4, je vous propose ici mon premier test, celui d’inFamous Second Son. Le jeu vendu à plus d’un million d’exemplaires est-il à la hauteur des fans et des acquéreurs de la PlayStation 4.

Introduction

Après être entré en contact avec un porteur, Delsin Rowe, le protagoniste de ce troisième épisode acquiert des pouvoirs. Il découvre ainsi que lui aussi est un porteur ou bio-terroriste comme aiment les appeler les forces du DUP menées par Augustine. Afin de sauver sa famille et ses amis, Delsin devra se rendre dans la ville de Seattle.

A noter que le jeu se passe après les événements d’inFamous 2.

Gameplay

InFamous Second Son peut être considéré à juste titre comme un TPS. Le joystick droit sert à viser les ennemis et la touche à tirer sur les ennemis. La touche sert comme dans beaucoup de jeux à déplacer la caméra et la touche à sauter. Enfin la touche est réservée à l’utilisation de la chaîne que porte Delsin autour de son poignet.

Lors de certaines quêtes annexes, les nouvelles fonctionnalités que proposent la DualShock 4 seront mis à contribution : libération de prisonniers des cages en effectuant un mouvement de la droite vers la gauche sur la pavé tactile, utilisation de la gyroscopie pour taguer les murs, etc…

Les combats sont dynamiques et les ennemis se promenant sur la carte, aucun temps de chargement n’est présent. Mais ces combats sont simples (trop simples) si bien qu’il est difficile de perdre même en jouant en mode Expert et ils deviennent de plus en plus faciles au fur et à mesure que vous améliorez vos compétences et acquérez de nouveaux pouvoirs.

Tout au long du jeu vous serez emmené à faire des choix pour déterminer votre karma. Soit vous optez pour un karma bénéfique (bleu) soit un karma maléfique (rouge). Ces choix déterminent certaines des quêtes annexes apparaissant sur la carte mais ça s’arrête là. A part une influence sur les trophées, choisir l’un ou l’autre n’est pas déterminant pour l’histoire, c’est réellement dommage, les idées n’auraient pas manquées pour améliorer le scénario un brin classique.

Test – inFamous Second Son - gameplay

Graphismes

Les graphismes sont magnifiques et j’ai vraiment pris une claque en jouant. Les animations sont fluides, les menus ergonomiques et aucune transition ne se fait ressentir entre les cinématiques, les phases de discussion avec les différents protagonistes, les combats, etc. On sent vraiment que nous sommes passées sur une console next-gen surtout lorsqu’on enchaîne tout un tas de pouvoirs lors des combats.

La ville de Seattle est constamment animée : voitures, piétons, gangs de rues, forces du DUP, véhicules de l’armée, arbres qui bougent, mer, etc… On notera également les phases de jeux qui se passent de jour comme de nuit. La ville est extrêmement bien modélisée et on prend son pied en montant tout en haut des bâtiments pour ensuite se balader de toit en toit.

Les effets de lumières sont superbes et l’augmentation des polygones montrent une modélisation impeccable. Les textures n’ont pas été mises de côté et apportent beaucoup de réalisme à la ville.

Test – inFamous Second Son - graphismes

Bande-son

La bande-son est sympa et colle parfaitement à l’environnement. Elle se fait discrète sans pour autant être inaudible. Les bruitages sont omniprésents dans la ville : piétons qui parlent, véhicules qui roulent, etc.

Le doublage est sympa mais peut être trop présent à mon gout notamment pendant les phases de combats ou d’actions. Même si j’apprécie Donald Reignoux pour grand nombre de ses doublages, il est difficile de nier que ce doublage est un brin caricatural. Je n’ai donc pas hésité à passer en Anglais lors de ma seconde partie (en désactivant le doublage Français dans le menu).

L’utilisation du haut parleur de la nouvelle Dual Shock m’a vraiment déplue, le son est trop fort et « étouffé » même si dans un sens il permet une meilleure immersion dans le jeu.

Test – inFamous Second Son - bande son

Prix et durée de vie

Le jeu est vendu actuellement à 59.99€ sur le store de Sony et au même prix sur des sites comme Amazon ou Fnac. Je ne vous conseille pas Micromania, chez qui encore le jeu est à 69.99€ en neuf et 59.99€ en occasion (coup de gueule : et on s’étonne après que des franchises comme celle-ci ferment chaque année…).

Vous pouvez toujours aussi essayer de vous procurer les éditions collector ou spéciales si vous en trouvez encore à prix raisonnable.

La durée de vie est correcte sans être non plus énorme. Comptez entre 15 et 20 heures si vous souhaitez terminer le jeu à 100%, platine y compris (nécessitant deux parties). Les nombreuses quêtes annexes (attaque des zones de sécurités du DUP, arrestation des trafiquants de drogues, destruction des caméras de surveillances, réalisation de graffitis, etc.) viennent gonfler la trame principale malheureusement un peu courte (entre 5 et 6 heures en difficulté « normal »).

Test – inFamous Second Son - prix et durée de vie

Trophées

Les trophées sont bien définis et la moitié d’entre eux sont liés aux deux karmas. Il faudra donc atteindre le niveau maximum pour l’un et l’autre. Vous devrez également terminer le jeu en mode expert pour décrocher le platine. Il est donc conseillé de faire deux parties en choisissant une difficulté et un karma différent. Le reste des trophées s’obtient en réalisant les quêtes annexes dans les différents quartiers, le but étant d’arriver à un taux d’occupation du DUP dans chacun d’eux à 0%.

A noter que le fait de détruire une base mobile dans un quartier occupé par le DUP vous affichera sur la map toutes les quêtes annexes disponibles.

Conclusion

Pour mon premier jeu PS4, je suis vraiment content de ce que propose cette nouvelle génération de consoles. Infamous Second Son est certainement l’un des meilleurs titres (et exclusivités) de la PlayStation 4. On notera une difficulté mal dosée mais qui aura le mérite de ne pas rebuter les joueurs casuals.

Les points positifs :

  • Les effets visuels
  • Enfin un vrai jeu next-gen
  • Très peu de temps de chargement
  • Gameplay efficace et dynamique
  • Un monde ouvert
  • Seattle constamment animée

Les points négatifs :

  • Scénario classique
  • Le karma qui n’a pas d’influence réel sur l’histoire
  • Jeu trop facile (pour tout public?)
  • Les sons émanant de la manette
  • On peut pas passer les cinématiques
Cet article vous a plu ? Soyez sympa et partagez-le :)
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on Tumblr
Tumblr
0Email this to someone
email
Print this page
Print

Un commentaire sur cet article

  1. Evakale -

    Coucou. C’est un beau jeu de combat et le scénario est assez captivant. J’y ai joué une fois chez un pote et je pense qu’après cet article très pertinent, je vais me le procurer. Merci ! J

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.