Alors que Tearaway était sorti sur PS Vita il y a moins de deux ans, voici que Media Molecule propose une version remasterisée de ce titre sous le nom de Tearaway Unfolded sur PS4.

Merci à PlayStation France pour l’envoi du jeu qui m’a permis de réaliser ce test.

Papier recyclé ?

L'intrigue...

Media Molecule est un studio brillant et au combien créatif. Il nous a déjà montré de quoi il était capable avec LittleBigPlanet. En 2013, Tearaway voit le jour sur PlayStation Vita. A l’époque j’avais vraiment été séduit par ce jeu mignon et très original de par notamment l’utilisation poussée des capacités de la console portable.

Moins de deux ans après, Media Molecule remet le couvert en nous proposant une version remasterisée de son titre mais cette fois-ci sur PlayStation 4. Le recyclage des jeux étant la mode, on est en droit de se demander si les nouveautés apportées par ce portage sont suffisantes pour pousser à l’achat.

Vous avez un nouveau message

Premières explications

Le joueur est considéré comme un Vou et doit guider Iota (un messager) ou Atoi (une messagère) afin qu’ils délivrent un message. Vous pouvez choisir l’un ou l’autre des personnages, les dialogues (féminin/masculin) s’adaptant en conséquence.

Vous (le Vou) serez donc amené à interagir avec le monde en papier où progressent les messagers. Sur PS Vita, cette immersion du Vou était largement présente de par l’utilisation des caméras frontale et dorsale de la console. Malheureusement cette impression est atténuée sur PlayStation 4 même si vous allez le voir, l’utilisation des différentes possibilités qu’offrent la manette reste très astucieuse.

Tout au long de leur quête, Iota et Atoi seront confrontés à de nombreuses quêtes, d’énigmes et de combats avec les Scraps, principaux ennemis du jeu.

Tu feras ce que le Vou te dira

La barre lumineuse

Au fur et à mesure de votre progression, vous aidez votre messager à utiliser de nouvelles compétences. Elles sont d’ailleurs astucieusement introduites dans le jeu par les dialogues du narrateur (Benoît Allemane qui double Morgan Freeman). Ainsi Iota (j’utiliserai le personnage masculin tout au long de mon test) apprendra rapidement par exemple à sauter (sur ordre du Vou qui appuiera sur ).

Il faut considérer que le messager fait tout ce que vous lui demandez. Vous me direz c’est normal puisque vous avez la manette. Mais cette immersion avec Iota est vraiment très flagrante dans Tearaway car même si les personnages s’adressent à votre messager, ils vous rappellent sans cesse que c’est le Vou qui l’aide dans sa quête.

Elle était encore plus présente sur PS Vita car l’utilisation des caméras frontale et dorsale permettait de vous prendre en photo et de les intégrer dans le jeu. Sur PlayStation 4, il faudra passer par l’application PlayStation en utilisant la fonctionnalité de second écran.

Comme ce fut le cas pour la version PS Vita, Media Molecule utilise ici toutes les fonctionnalités de la Dualshock 4. Très vite le Vou pourra incliner la manette afin de faire apparaître la barre lumineuse à l’écran. Celle-ci est à peine visible pour ne pas gêner la jouabilité. Toutefois en appuyant sur celle-ci s’allume et permet de raviver les morceaux de papiers transformés en papier journal par les scraps. Cette fonctionnalité sert aussi à attirer les scraps vers la lumière pour ensuite les faire tomber par exemple dans le vide. Enfin elle peut vous êtes utile pour y voir plus clair dans certaines zones. Vous allez vite voir que vous pouvez éliminer les Scraps de bien des manières.

Il faut utiliser le touchpad ici !

Mais la gyroscopie n’est pas la seule fonctionnalité de la DS4 qui est mise à l’honneur. Ainsi le touchpad vous servira à plusieurs choses. Dans un premier temps considérez celui-ci comme un tapis de découpe où vous ferez glisser votre doigt afin de créer des formes diverses et variées. En dehors des découpes que vous serez obligé de faire pour progresser dans l’aventure, vous pouvez utiliser ce tapis pour créer autant de formes que vous le souhaitez pour ensuite décorer par exemple votre messager ou tout autre personnage que vous rencontrerez. L’outil est très poussé et vous pouvez choisir les couleurs que vous souhaitez pour chacune des formes, les superposer entre elles, etc.

Très vite le touchpad vous servira également à faire rebondir votre messager (ou tout autre chose) à l’aide de trampolines. Pour cela il suffira d’exercer une simple pression sur celui-ci.

Plus tard dans l’aventure, le touchpad servira également à produire du vent en faisant glisser votre doigt dans la direction voulue (là ou sur PS Vita il fallait souffler dans le micro). Lors de l’utilisation de cette fonctionnalité (qui ne fonctionne pas en intérieur), le décor se met à bouger en fonction de la direction du vent. C’est vraiment réaliste et on prend plaisir à se prendre pour mère nature.

La touche sert quant à elle à mettre votre messager en boule pour qu’il puisse rouler et passer dans des endroits jusque-là inaccessibles.

L'appareil photo

Lors de certains affrontements contre les Scraps, vous pourrez ramasser des objets (noisettes, pommes, etc.) avec la touche afin de les lancer sur eux (même touche). Mais une fois ramassés, ces objets peuvent être lancés dans la manette ! Si le messager possède un objet, le Vou doit pencher la manette afin de faire apparaître un halo lumineux rectangulaire autour de l’écran. Ensuite Iota doit lancer l’objet en question avec . Cet objet se retrouve donc dans votre manette et le Vou peut le lancer où il veut, une cible lumineuse apparaissant à l’écran. A noter que cette cible doit être déplacée avec la gyroscopie de la manette.

Il n’est donc pas rare de devoir bouger le messager avec le joystick gauche en même temps que viser une cible avec la gyroscopie. Mais bizarrement cela se fait assez bien et je n’ai personnellement pas eu de difficultés lorsqu’il fallait réaliser ces deux actions au même moment.

Enfin la touche permet d’utiliser l’appareil photo. Avec celui-ci vous pouvez vous prendre en photo (selfie) ou prendre en photo les paysages autour de vous. Cet objet est d’ailleurs très utile pour la réalisation de trophées mais aussi de quêtes annexes.

Les trucs en plus

Un patron à télécharger

Tearaway Unfolded, comme l’original, est rempli de quêtes annexes et de choses à découvrir. Comme indiqué précédemment, les Scraps viendront vous mettre des bâtons dans la roue. Mais en arrivant ils ont volé les couleurs de certains objets. Représenté par une couleur blanche (monochrome), vous devez utiliser votre appareil photo (touche ) et les prendre en photo pour leur rendre leur couleur. En réalisant cette action, cela débloquera des patrons que vous pourrez imprimer depuis Tearaway.me. Si vous êtes un amateur de scrapbooking je vous conseille vivement de faire un tour sur ce site.

Vous pouvez également acheter des zooms (grand angle, rapproché, etc.) ainsi que des filtres (noir et blanc, négatif, sépia, etc.) et prendre des photos de ce que vous souhaitez et de la manière dont vous le voulez. Les accessoires pour votre appareil s’achètent avec des confettis que vous récoltez en tuant des Scraps, en les ramassant dans des cadeaux (voir ci-dessous) ou sur les différents lieux que vous traverserez. Certains trophées demandent d’ailleurs de prendre des photos avec un filtre particulier.

L'appareil photo sert beaucoup

Le monde de Tearaway Unfolded est rempli de cadeaux. Ils sont de deux sortes. Les premiers sont des cadeaux de couleur rouge. Généralement bien cachés, vous devez les ouvrir avec votre touchpad.

Les seconds, de couleur bleue, vous sont donnés en réalisant une quête pour un PNJ. Ce quêtes peuvent être de plusieurs types : dessiner un objet quelconque avec le tapis de découpe, prendre une photo, rapporter un objet, emmener un PNJ à un endroit particulier, etc. Ces derniers sont appelés « Les trucs en plus » dans le jeu. Qu’ils soient rouges ou bleus les cadeaux donnent dans tous les cas des confettis.

En plus de ces trois éléments, certains trophées vous demanderont de réaliser des choses assez spécifiques comme par exemple prendre un écureuil en train de manger une noisette, le tout en noir et blanc.

Une découpe parfaite ?

Les décors bien travaillés

Tearaway Unfolded est découpé en 3 mondes et 6 chapitres par monde. Les différents décors de ces chapitres ont vraiment bien modélisés. Ils peuvent paraître simplistes mais il n’est en rien. Media Molecule a fait preuve d’une imagination débordante pour rendre vivant un monde en papier. C’est assez amusant car je ressens la même impression que lorsque j’y avais joué sur PS Vita : quand je regarde les décors, je me dis réellement qu’il serait « facile » de les reproduire avec deux trois bouts de papiers.

Toutefois malgré une belle réalisation de ces décors, je ne peux pas m’empêcher de souligner les différents problèmes de caméra lorsque le messager s’approche trop près d’un mur ou d’un objet. Parfois la caméra (que vous pouvez modifier avec le joystick droit) ne répond pas correctement et c’est assez frustrant notamment quand vous voulez regarder le paysage à la recherche d’objets décolorés. Pire encore, parfois Iota était carrément coincé dans le décor et certains éléments de celui-ci n’apparaissaient pas. Media Molecule est au courant de ce problème et promet un correctif.

Le studio ne s’est pas contenté de proposer les décors de Tearaway en augmentant la résolution de ceux-ci. En effet de nouveaux niveaux ont été ajoutés et certains sont même plus longs. Je pense par exemple au niveau où votre messager voyage sur un avion (à la manière de votre arrivée aux Plaines de Mai à dos de cochon).

Ces niveaux-là sont tout aussi créatifs que les précédents et n’ont rien à envier à leur aîné.

Un jeu vite plié ?

Un des nombreux trophées

Alors que la version PS Vita affichait 6 heures de jeu (et 4 heures de plus si vous comptiez obtenir le trophée platine), la version PS4 propose une durée de vie de 8 heures pour peu que vous preniez le temps de faire quelques quêtes et de parcourir les niveaux doucement. Les trophées, très funs à réaliser permettent comme bien souvent d’augmenter le temps de jeu. Néanmoins j’ai pris plaisir à les faire.

D’autant que pour le trophée qui vous demande de finir le jeu à 100%, vous pouvez dans le menu (touche options) voir exactement ce qu’il vous manque : le nombre de Scraps à tuer, le nombre de cadeaux ou de confettis à trouver, le nombre de « trucs en plus » à faire.

Cependant je trouve que le prix proposé (49.99€) reste un peu excessif pour les joueurs ayant déjà joué au jeu sur PS Vita.

Papier mâché ?

Iota dans toute sa splendeur !

Media Molecule revient en exclusivité sur PlayStation 4 en nous proposant une version améliorée de son jeu phare Tearaway. Malgré quelques défauts frustrants (problème de caméra, quelques lags), Tearaway Unfolded est un excellent jeu à la créativité débordante. Pour preuve en est l’utilisation poussée et ingénieuse de la manette.

Dès le lancement du jeu, le messager est transporté dans une histoire dont « Vou » êtes le héros. Une fois commencé on a vraiment du mal à s’arrêter de jouer.

Par ailleurs c’est assez étonnant de voir la multitude de détails auxquels ont pensé les développeurs. J’ai pris beaucoup de plaisir à refaire ce jeu, la nouvelle liste de trophées permettant également de réaliser des choses nouvelles intéressantes et amusantes.

Ce que j’ai aimé :

  • Un univers à la créativité débordante
  • L’utilisation ingénieuse des fonctionnalités de la Dualshock 4
  • Des trophées intéressants
  • Des quêtes annexes amusantes
  • Une histoire géniale !

Ce que je n’ai pas aimé :

  • Problèmes de caméra
  • Problèmes de chargement de niveau
  • Quelques lags
  • Pas d’effet de surprise si on connaît le jeu PS Vita
Cet article vous a plu ? Soyez sympa et partagez-le :)
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
0Share on Tumblr
Tumblr
0Email this to someone
email
Print this page
Print

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.