Les expériences de réalité virtuelle ont souvent pour but de nous faire vivre des choses nouvelles voire impossible pour nous autres mortels. Mais d’autres titres veulent nous proposer des expériences plus terre à terre et ont même pour ambition de nous faire faire de l’exercice. En tout cas c’est tout le pari de Sparc.

Dans Sparc vous jouerez à un jeu de balle dont l’objectif est de toucher l’adversaire. Vous évoluez dans un terrain totalement fermé où vous pourrez utiliser tous les murs pour la faire rebondir. Chaque joueur à sa propre balle et dispose également de gants boucliers permettant de riposter et de renvoyer les tirs adverses. Le bouclier est disponible lorsque vous tenez votre balle, une fois votre balle envoyée vous n’en disposez plus et devrez donc attendre son retour soit par rebond de votre adversaire soit par réapparition. Lorsque vous ne disposez pas de votre bouclier le seul moyen de défense est donc de vous déplacer dans l’espace afin d’esquiver les jets adverses.

Avant de prendre part à des matchs vous devrez passer par une phase de calibrage. Armé de votre casque et de 2 PS moves dans une pièce sombre, vous devrez régler votre taille et déplacer vos bras comme indiqué sur les images. Cette phase de réglage est assez rapide mais pourra posez problème aux personnes qui ne peuvent pas plonger leur pièce réellement dans l’obscurité. La navigation dans les menus se fait donc à l’aide des PS Moves, au départ c’est un peu déroutant, et pas toujours très intuitif. Mais on s’y fait vite.

Pour démarrer je ne peux que vous conseiller de prendre part au didacticiel vous expliquant le fonctionnement de base. C’est rapide, simple et vous permettra ensuite d’aller affronter les autres joueurs en ligne sereinement. Mais avant si le coeur vous en dit vous pourrez passer par la case personnalisation de votre personnage : costume, sexe, équipements… Même si le choix n’est pas pléthorique il reste suffisant en terme de nombre et de couleurs différentes pour se créer un avatar qui ne sera pas totalement identique à celui d’un autre joueur rencontré.

Techniquement Sparc est un titre agréable à l’oeil sur PSVR. Comme tous les titres sur le support on notera la présence d’aliasing mais le jeu est fluide et permet de profiter pleinement de l’expérience sportive proposé par ce jeu.

Trois modes de jeu sont disponibles, en voici les principales caractéristiques :

  • Match Novice : match de 3 minutes à mort subite en cas d’égalité, assistance de visée moyenne
  • Brawl Avancé : le 1er à quatre points remporte la manche et le match se décompose en 3 manches, pas de limite de temps, assistance de visée faible
  • Expérimental : règles du mode novice avec un terrain modifié aux angles non droits

Le premier mode vous permettra de vous faire la main puis conviendra totalement pour faire une partie rapide de temps en temps. Le mode Brawl est celui que j’ai le plus pratiqué, il permet un défi un peu plus élevé avec sa baisse d’assistance à la visée mais surtout sans limite de temps il propose un défi physique beaucoup plus important. Quand vous jouez face à un joueur qui se donne beaucoup les matchs deviennent long et il faudra en effet usez des déplacements latéraux et autres esquives physiques pour espérer ne pas être touché par votre adversaire.

Et dans ce mode il ne faut pas être étonné de voir les matchs s’éterniser, il est en effet pas toujours évident de toucher votre opposant, il y a en fait très peu de stratégies possibles dans le jeu et au final après de longues minutes à transpirer sous le casque vous marquerez ou vous ferez toucher par malchance ou par fatigue. Le jeu est très sympathique au demeurant mais il offre trop peu de variations de stratégies et de coups possibles pour devenir un vrai jeu sur lequel on aura envie de revenir.

Pour varier un peu des matchs il existe un mode défis ou vous devrez accomplir des actions bien précises mais cela reste limité en terme de durée de vie. C’est un jeu sur lequel on retournera de temps à autre tant l’expérience reste agréable mais je ne pense pas qu’il deviendra un exercice régulier pour les joueurs.

D’autant que le fonctionnement totalement online du titre est assez étrange. Lorsque l’on lance un mode de jeu on se retrouve dans un lobby. Si il y a déjà du monde dans celui-ci en train de faire un match, vous ne pouvez pas jouer contre un autre joueur, il faut attendre que le match d’avant se termine pour prendre la place ! En Match Novice et Expérimental cela tourne vite en mode Brawl cela peut-être vraiment autre chose. De plus vous ne pouvez pas faire de match en privé avec un ami, le titre se porte pourtant totalement aux affrontements entre potes, à déconner et se taquiner sur les performances de l’un l’autre. Heureusement il n’y a pas énormément de monde sur les serveurs et il est relativement facile de trouver un lobby vide pour pouvoir faire un match directement.

Sparc est un titre vraiment sympathique et il apporte une expérience intéressante avec le PSVR. On prend plaisir à y jouer de temps en temps. Mais au prix de lancement de 30€, le jeu me semble vraiment trop vide en terme de contenu. Le manque de modes de jeu, et de diversité dans les stratégies sont un vrai handicap pour ce titre.

Points forts :

  • Détection des mouvements efficace
  • Pas de nausée
  • Un concept de jeu sympathique

Points faibles :

  • Manque de modes de jeu
  • Peu de stratégies possibles
  • Pas de lobby privé
12/20

Laisser un commentaire sur cet article

Vous voyez ce message parce que vous n'êtes pas connecté(e). Si vous postez un commentaire, celui-ci sera en attente de modération et ne sera pas visible immédiatement.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.